Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 12:56






Vieux con de réactionnaire

 

 

Vieux con de réactionnaire

Tu prétends me  faire taire

Moi  le jeune révolutionnaire

Je foutrai le feu à  tes terres

 

Que connais-tu de mes colères ?

Que connais-tu de mes peines ?

Devant ton  mépris  voire ta haine

Je nique ta mère au nez de  tes pères

 

Tu m’as caché  dans des cités dortoirs

M’abandonnant  sur mon  territoire

Par simple mesure discriminatoire

Tu m’as parqué au purgatoire

 

Tu sais jeune révolutionnaire

Avant toi, j’ai fait tourner la terre

Je connais bien tous tes frères

Avec ou contre eux, j’ai fait la guerre

 

Je défends mes belles valeurs

Honneur, patrie, couleurs

Je chante mes étendards sanglants

Au nom des révolutionnaires d’antan

 

J’ai mis les fainéants sur les trottoirs

Je vois avec indifférence leurs déboires

Que diable, où est donc leur volonté ?

Je les ai mis au ban de ma société

 

 

Viel homme, regarde, là, en dessous

Du haut de ton matelas à la picsou

De l’argent, du matériel, tu t’es épris

Pour l’homme, tu n’as que mépris

 

Jeune et bien gênante racaille

En te précipitant dans la bataille

De la violence, je t’ai nourrie

Et pour l’homme, tu n’as plus que mépris.

 

 juin 2008

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

Syl 15/06/2008 13:21

Un texte comme je les aime...A bientôt.

siratus 07/06/2008 18:32

Quel cri ! Quelle violence !Gros bisous, Isabelle

Christian 05/06/2008 18:33

Bonjour Isabelle,Un petit coucou pour te saluer et te souhaiter une bonne fin de semaine !Bises,Christian

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis