Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 08:19





Océan

 

Chaloupe te fête

Ainsi que goélette

Cordages raidissent

Voiles se hissent

 

Souffle dans la toile

Qui gonfle la voile

Amorce du temps

Au seul gré du vent

 

A tire d’ailes

Vogue sans hèle

Aux catamarans

Offre enfin l’autan

 

Epouse la  vague

Dessine un tag

Du marin, le sang

Pour unique garant

 

Prière à la mer

Supplique des mères

Epargne tourments

Abrite chalands

 

Du haut d’un quatre mât

Fait sonner le glas

Chant des goélands

Misaine  déferlant

 

Arrime le cotre

Ô plus bel apôtre

Aux vieux gréements

Donne le plein-vent

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

Scali 17/07/2008 11:37

Attention au mal de mer... ;-)Beau et réaliste.

obraska 16/07/2008 22:03

La mer grande inspiratrice ne dit mot. La sagesse n'a rien à voir avec la morale. La sagesse est de voir les choses derrière les mots. Et souvent il n'y à aucun rapport entre les deux... Sauf, parfois, dans la poésie.
paul.obraska

Zaellig 16/07/2008 20:39

Salut Isabelle...et merci d'être passée, ce qui me permet de découvrir à mon tour ton blog. Quel magnifique poème, j'aime beaucoup! Bon...je feuillette tes pages...@ bientôt !

Ut 16/07/2008 19:51

Magnifique! J'en ai les cheveux ébourrifés, la peau salée, des embruns sur les yeux!Il bouge, il bouge ton poème, comme l'océan!

Rose 15/07/2008 22:29


Coucou, Eh oui  je reviens tout doucement sur vos blogs et j’ai besoin d’un petit vote pour mon blog, je sais que tu ai formidable et que je peu conté sur toi, Je te remercie d’avance et te souhaite une très bonne soirée. A bientôt …….Rose

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis