Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 13:07







 

La nuit est calme, cependant je m’endors très tard et suis réveillée par le passage pourtant discret de l’infirmière de nuit, à 6h.

Aussitôt, la petite machine là haut se met à bourdonner. Les pensées ne sont pas « sauvages », négatives, fusant en tous sens, bien au contraire, tout est fluide bien qu’un rien envahissant vue l’heure.

Ce que j’ai tapé et écrit hier soir revient en mémoire. Cette philosophie pacifique et pacifiste envers moi-même corps et esprit est le seul chemin qui me semble sain et bénéfique.

Pour corser un peu cette introspection nécessaire à mon bien être, je lis « cinq leçons sur la psychanalyse » de papa Freud.

Et loin de boire sagement ses concepts, je les lis au travers de ma propre démarche, au travers de mon libre arbitre qui, bien qu’il appartienne à un esprit dit « malade » est cependant le seul à aborder son extrême complexité dans son intégralité.

Mes ressentis sont autant de sonnettes d’alarme qui conduisent à l’interrogation, la réflexion.

Et il n’appartient qu’à moi de trouver les réponses et le cheminement intérieur pour y parvenir.

C’est aussi cela que j’attends de cette hospitalisation, un repli sur mes problématiques, une totale ou presque disponibilité tournée vers moi.

La nutritionniste passe, je suis en pré ménopause, bon à savoir.

Le rhumato me confirme que je suis souple et que de ce fait je suis prédisposée aux problèmes de dos, qu’à vue d’œil, il estime droit, balayant ainsi 40 ans de diagnostiques antérieurs, mieux vaut lâcher prise et laisser dire. Il me prescrit kiné à sec et en piscine, que demande le peuple ! En plus, ô joie, c’est gratuit !

Premier cours d’aquagym à 13h00, ne faut pas abuser des bonnes choses !

110 euros les 15 séances, un bon début.

Séance tonique, j’aime l’eau, et si faire un effort physique dans l’air ne me provoque aucun plaisir, dans l’eau, pourquoi pas ?

Sieste, kiné et psychiatre pour l’après midi, autant l’autre paraissait rigide, autant celui là est à qualifier de « pas prise de tête ». Dans l’immédiat, ça me convient.

 

Le vrai programme commence demain, se nomme « soins de suite » ou entrons dans le cœur du sujet. Je ne sais pas vraiment comment vont se dérouler les choses.

Je vais recevoir un emploi du temps demain pour la semaine.

 


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine :0010: 03/12/2008 22:30

Je vais aller voir la suite... mais c'est un bon début.

Monicalisa 03/12/2008 19:06

Bonsoir et merci de ta visite sur mon site et de ton charmant message d'appréciation.Tu nous présentes de biens jolies photos, j'aime ces clichés des femmes d'une autre époque, elles étaient en effet, bien "rondes" et "potelées", beaucoup de charme contrairement à notre époque où je trouve que les femmes que nous voyons ne font "plus femme femme", mais au contraire elles se ressemblent toutes.J'espère avoir le plaisir de te revoir. Bien cordialement

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis