Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 02:29






Une histoire

 

 

Ce soir, j’ai publié un poème, un poème qui s’est écrit un jour de doutes.

 

La vie est une histoire, les pages s’écrivent seconde après seconde, mots après mots.

Et bien que certains mots ne trouvent plus leur écho dans un esprit qui a grandi, vieilli, appris sans doute, ils restent les témoins d’un instant.

Les oublier pourraient être une solution, mais je ne pense pas que l’on puisse se construire en niant purement et simplement  ce que l’on a pensé, vécu, même juste l’espace d’un instant, un instant vide, comme suspendu, un instant si cruel qu’il fait commettre l’irréparable, l’atteinte à sa vie.

 

Alors, ce soir, je fais sortir mes mots de l’ombre, ne vous inquiétez  pas, je vais mieux.

Je peux les relire avec ce recul qui parfois est essentiel et vous les livrer tels quels, des mots qui disent des maux, des mots qui pourraient être les vôtres, des maux qui vous ressemblent et qui ont, pourtant,  cette stupide prétention de se croire uniques.
Et en les relisant ce soir, je comprends que je ne peux plus vous les livrer sans les revisiter, car ils ne peuvent pas être ainsi détachés de leur contexte.

Ne pas les édulcorer, ici, feraient du mal à certains et je ne le désire pas.

 

Cette histoire, un jour, j’aurais le courage de la livrer, entière, sans aucune censure, pour tenter de dire ce que les mots ne peuvent pas toujours traduire, l’histoire d’une mélancolie qui un jour, rencontra ma vie et la changea à tout jamais.

Ce n’est qu’une bien banale histoire, l’histoire d’une aventure incroyable, un voyage dans un lieu que j’ai longtemps délaissé : mon esprit.

L’histoire d’un cœur d’artichaut, bardé de défenses, qui devait être fort.

L’histoire d’une passionnée, d’une utopiste revendiquée qui se bat contre vents et marées et qui, cependant, se prétend humble face aux éléments.

L’histoire d’une « folle » qui est enfin authentique.

L’histoire d’une rebelle pourtant bien formatée.

L’histoire d’une femme qui refuse le fatalisme et qui ne veut pas croire que quoiqu’il arrive : « le loup mangera toujours l’agneau ».

L’histoire d’une femme qui admire la sagesse, et qui , pourtant continue à se battre contre les moulins à vents, persuadée que si, elle, qui a la liberté de pouvoir le faire, baisse les bras, alors qui osera les lever encore ?

L’histoire d’un cœur qui crie quand il est blessé, qui chante quand il est aimé.

L’histoire d’une vie, une toute petite vie à qui vous avez tous dit, il y a quelques jours, qu’elle était précieuse.

Une histoire vécue qui va vivre longtemps pour pouvoir vous la raconter, une histoire toute en mots, en émotions, en sentiments, en pensées, une histoire simple et si compliquée.

L’histoire d’une baigneuse qui rêve qu’un jour le temps se suspende, juste, là, à la sortie du bain, alors que tout n’est que bonheur et plénitude.

 

Wissous, le 22 janvier 2008

Dans le silence douillet de mon lit, sur mon portable, entourée des fleurs rouges de ma couette, en présence d’un nouvel ami dont je vous parlerai un jour, un ami tout doux, en peluche.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle cassou - dans états d'âme
commenter cet article

commentaires

bataillou 15/02/2009 08:38

nous avons les mots, c'est pour s'en servir. une fois dit souvent ils allègent nos maux.à bientôt

isabelle cassou 28/03/2009 03:04


Ils sont sans doute ma plus belle planche de salut.je les aime et ils me le rendent bien


Quichottine :0010: 15/02/2009 07:45

Comme suite à ta réponse... Ne musèle jamais ta vie. Elle est trop importante.

isabelle cassou 28/03/2009 03:11


J'ai parfois des doutes mais en fin de compte  je crois que j'y crois


Sylviane 26/01/2009 02:21

Les mots sont souvent là pour permettre aux maux de s'effacer sans pour autant les oublier, c'est ce qui fait avancer. Je suis heureuse de retrouver les tiens ce soir...Bisous à toi et à très bientôt j'espère, Syl

isabelle cassou 14/02/2009 22:04


merci syl, ils s'éloignent parfois, mais jamais bien loin, le bonheur ou le chagrin les rappellent à l'ordre ...


Gérard 23/01/2009 22:29

Le belle histoire d'une passionnée sensible, Mozart me l'a soufflé !

isabelle cassou 14/02/2009 22:07


il sait de quoi il parle ....


Bataillou 23/01/2009 21:28

les mots permettent de mettre à plat pour amorcer l'analyse.les mots amènent d'autres mots qui prmettent ensuite d'aller mieux.à bientôt

isabelle cassou 14/02/2009 22:08


je les offre à ma reflexion depuis plus de quatre ans, ils hantent mon quotidien, libérateurs ou angoissants selon le moment ...
merci


Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis