Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 22:03







aujourd’hui, je voudrais vous faire découvrir un lieu délicieux, paisible, emprunt de charme, de beauté et plus que tout, de mille fragrances que hélas, je ne pourrais que vous décrire, mille parfums capiteux se dégagent des allées et marcher dans ce jardin le nez au vent confine au pur bonheur, bonheur des yeux, découverte de parfums étonnants et parfois imprévisibles,

nous sommes à l’Hay les roses, pas très loin de Paris, un très grand parc et en son sein une roseraie qui a presque 120 ans.

je vous passe les détails techniques, vous le savez, ce n’est ni mon fort, ni ma tasse de thé, le nombre de variétés est impressionnant,

je vous laisse visiter le site:

http://www.roseraieduvaldemarne.com/

Le miracle du lieu ne réside pas tant dans les couleurs, les formes , l’accumulation de fleurs mais dans les parfums envoûtants qu’il fait si bon aller chercher en penchant son visage vers les belles offertes et odorantes.
la fraîcheur l’emporte parfois puis soudain le poivre vient brouillé les pistes et la belle se fait capiteuse. au détour des allées, le vent se joue des senteurs , les promenant au gré de ses caprices. les notes sont fleuries, fruitées, étonnement citronnées, délicatement épicées. chaque variété exhale son parfum unique au plus grand plaisir de notre odorat perdu qui ne se repaît pourtant pas de ce délice floral et chatoyant.

les couleurs explosent, pétales de soie ou de velours ; rouge carmin, sang ou rose délicat, violine improbable, jaune orangé, palettes sans fin qui attirent quelques peintres amateurs.

la belle libère son bouton discret d’où nait déjà une teinte ravissante; puis elle prend des formes de coquettes jusqu’à s’étaler sans pudeur en montrant son coeur que les bourdons butinent avec délectation, cueilleur du précieux pollen,
les frêles étamines bougent au vent alors que la fleur se délite doucement et se meurt délicatement, exaltant ses derniers soubresauts parfumés. La belle s’en va gisant et laisse à sa soeur le bonheur de s’épanouir et nous séduire ....





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 31/05/2009 14:15

Une merveille, c'est vrai... et tes photos sont magnifiques !

Dany 25/05/2009 07:53

coucou. Je garde ce lien, car ce matin pas beaucoup de temps. Merci pour ces merveilles. bisousDany

~~Kri~~ 23/05/2009 17:46

Tes deux photos sont très belles!

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis