Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 22:51








Ce soir, j’inaugure une nouvelle rubrique :
Amourettes sur le net ou les feux de l’Amour au net
Etant une célibataire endurcie et quelque peu empêtrée dans mon travail, j’ai pratiqué fort longtemps l’abstinence affective,  prétendre qu’alors ce fut le grand drame de ma vie serait mentir, vivre sans Amour,  un de ces Amours bancales, ou vaille que vaille et coute que coute on croit devoir s’investir pour être en conformité avec l’idée de la normalité de la vie en société (respirez ….lol) ne fut pas un grand sacrifice.
Je l’ai déjà clamé haut et fort, je ne suis pas une « laveuse de chaussettes » (pour preuve d’ailleurs, un commentaire sur la paire de chaussettes photographiée, il y a peu ____ rire) , je n’attends et n’ai jamais attendu après un homme pour vivre et vivre somme toute assez bien, en respectant de plus en plus mon rythme, mes envies, mes gouts.
Je revendique chaque jour un peu plus mes forces, mes failles, mes faiblesses, je ne pratique pas pour autant l’immobilisme, bref je m’égare, comme d’hab ….
Il y a quelques années, j’ai fréquenté un site de rencontres sur le net et j’avoue m’y être amusée un bon moment, j’y ai trouvé tour à tour : aventures, jeux, deuxième adolescence à plus de quarante ans, le démon de midi à minuit, une liberté de ton, sensuelle et sexuelle, une revanche bonne enfant sur ma belle éducation judéo chrétienne  Etc.  Etc. …. Jusqu’à y trouver l’Amour, le grand, le vrai, le tatoué, zut, je m’égare encore ….
Enfin, voilà, je garde des souvenirs absolument inouïs de certains dialogues ou rencontres, je vous raconterai peut être … un jour …. Les feux de l’amour au net …

Etant, comme vous le savez, à nouveau libre et ayant en bonne patiente opéré un deuil que je qualifierai d’honnête, je ne vais tout de même pas rentrer dans les ordres et me morfondre ma vie entière, me revoici me revoilà sur le marché ….
Je repars bille en tête, sur le même site, certes bien plus rodée et débarrassée sans nul doute de ma dose d’optimisme et de naïveté romantique qui m’habillait encore il y a six ans … quoique …. S’en défait-on jamais ? Cela reste à prouver (sourire).
Je serai assez tentée maintenant de vous livrer une liste non exhaustive de comportement type masculins, d’hommes en rut pour la plus part, voire en manque, bref pour le moins tourmentés par ce qui mène le mâle : l’hormone.
Je ne le ferai pas, non, non, n’insistez pas, c’est hors de question, je préfère vous distraire un peu avec de vrais dialogues.
L’idée de faire comme un homologue masculin, une jolie liste de tableaux hyper chiadés, de notations d’une complexité sans fin, calculée sur des critères sérieusement établis soit :
. couche t’elle ?
. couche t’elle le premier soir ?
. couche t’elle bien ?

Si, si, je vous assure, un classement très sérieux sur les capacités de la dame à … enfin vous voyez quoi ….mais bon  devinez, lisez entre les mots, faites preuve d’imagination (un brin salace, il faut en convenir), mon  site est tout public et je ne voudrais pas écorchés les pupilles de mes chers neveux en étalant des termes techniques connotés qui bien évidemment ne franchissent jamais le seuil de leurs bouches chastes et bien élevées …( qui a des doutes ? )
Bref, je pourrais vous inonder d’histoires, plus ou moins sarcastiques, prouvant clairement qu’ils viennent de mars et nous de venus (si, si, je l’avoue, je ne les comprends que bien peu …. Et avoue à ma grande honte, après les avoir fréquentés des années durant un jeu de séduction professionnel  (mais heu, non, pas sur le trottoir, mais sur le bitume, à Rungis, dans le fief du primaire friqué, ahhhhhhh, ça n’ajoute rien à cet article, ni à mon récit, mais wouah , ça fait du bien de le lâcher, même des années plus tard …)) être dans la totale incapacité de comprendre des « je t’aime qui n’en sont pas », des « je suis bien avec toi mais », des « pas prises de tête » et autres friandises dont les homme tartinent leur vie à loisir ….
Mais, non, ce soir, je vais vous emmener vers un monde étonnant, où se pratique la séduction, pas celle de grand papa, non, celle d’aujourd’hui, celle qui se pratique sur la toile, mixant les générations dans cet incognito de fait, dans des mondes parallèles que certains qualifient de virtuels.
Bien, vous êtes prêts ?
Alors voilà, je vous dresse le tableau : je suis tomate cherche tabasco (un rien piquant, je le concède …. Je prends un peu le bâton pour me faire battre ….)
Je vous livre des infos sur moi en vrac : suis grande, ronde (sur ce pour une tomate, ce n’est pas un scoop ), cheveux blancs, courts, yeux clairs,  profession : maraichère, sports pratiqués : repique et plantation, Couleur préféré : le vert, livre préféré : les aventures du concombre masqué, revue  : le petit jardin, chanson  : la ronde des carottes, film : patate et jardin potager, chaine tv : planète, plat : jardinière ….
Si j’étais : un animal : une dinde bio, une plante : un melon pour me mettre au vert, mon endroit préféré : un jardin public et qui puis je admirer ? Mais oui, bien sur : une grosse légume ….
J’émaille ce portrait de quelques mots :
« Un joli hasard ? Un joli hasard ...
"L'Amour est le voile entre aimé et amant" disait Kkalil Gibran ....
Ce que je cherche ? Je l'ignore encore et tant mieux, mais si vous êtes un légume frais, simple aux saveurs douces parfumées des potagers sans secret, alors parlons culture, et peut être pousserons nous ensemble dans un bonne terre riche et fertile .... »
Et me  voilà sur les chemins charmants et escarpés de la séduction homme femme.

Je ne peux , à ce stade,  vous épargner le :
-    Bsr
-    Heu bonsoir, gare à vous, on a volé des lettres à votre clavier ___
-    Heu quoi, je comprends pas …. (le s à comprends est bien sur optionnel)
Qui reste un grand classique, dont certes on se lasse, mais qui caracole en tête du dialogue le plus probable.

Mais, bon, j’ai assez tourné autour du pot et vous ai abreuvé de généralités que vous pourriez considérer comme relevant de mon jugement que certains estimeront péremptoire (sans doute à raison ….car tout est affaire d’humeur du moment , il me faut en convenir .)
Cependant, avant de vous livrer la véritable substance de cet article je dois vous raconter un des dialogues de ce soir avec ….heu…. damned, j’ai oublié son nom, …, qui me demande mon style
-    ce à quoi je répons ne pas être sure d’en avoir vraiment un,
et qui voulant confirmation, me demande une description de mes vêtements du jour (soit : pantalon noir, tee shirt bleu, ballerines noires) me dit
-    et si vous rencontrez un homme ?
-    une jupe fendue, un chemisier transparent, et des escarpins de pétasse à hauts talons
-    ha oui, c’est vrai ?
-    bien sur, en douteriez-vous ? chiche
-    non, non, mais dites moi, c’est vrai ?
Et là, à cet instant précis, sans trop savoir pourquoi, vous viens l’image du loup de Tex Avery avec ses yeux exorbités, sa langue qui se déroule …. Et en même temps un message subliminal s’écrit dans votre cerveau, concernant les tâches à faire : inscription aux « chiennes de garde » ou à « ni pute, ni soumise », on n’y peut rien, c’est l’instinct ….

J’abandonne le bien triste méchant loup pour un « homme très homme » , genre la bonne cinquantaine très tassée, grand,  dont la photo laisse apparaitre un physique non désagréable au premier abord , qui vous offre en guise de découverte , un joli laïus concernant une vie active par trop remplie par le passé, qui par mimétisme vous le rend fort sympathique car après tout, vous aussi, vous avez déjà donné …
Mais, oui, aller, cette fois nous y sommes, voici les mots très exacts de notre dialogue :
Par souci de véracité, rien n’est corrigé, les mots sont réellement ceux qui ont été tapés par les deux protagonistes :

Lui: homme elegant bien ds sa masculinité ici pour créer rel complice avec femme tres femme et vs?

Moi : j'ai bien peur de n'être que femme, et ne pas cultiver le superlatif en la matière, ce qui n'enlève rien à ma féminité qui est un état d'être

Lui : faut m'en dire plus:!!style?look???

Moi : grande, aux courbes rondes et harmonieuses, cheveux presque blancs par coquetterie, yeux clairs voire limpides, femme dans l'âme, qui ne se berce pas de paraitre

Lui : beau debut    courbes rondes çà veut dire quoi exactement?

Moi : mais cher homme, très exactement ce que cela suggère, n’essayez pas de me soutirer des chiffres, nous ne sommes pas à une foire aux bestiaux, que diantre  sourire

Lui : l'image manque!!! une femme ronde ou pulpeuse ou des formes de femme??

Moi : ok ok je vois .... un obsessionnel !!!! bonne soirée
( on notera, en l’instance mon infinie patience et le fait que ne cherchant même pas à polémiquer, je n’ai nullement revendiqué mes formes de chameau, hippopotame ou quelconque dinde se substituant bien évidemment à mon corps de femme …. )

Lui : tiens une complexée??

Moi : que nenni cher monsieur, mais assez "fine" et rodée à l'autre  pour repérer rapidement et opérer promptement un "tri sélectif", je suis une grande fille, n'ayant nullement l'intention de m'embarrasser de ce qui ne me convient pas, c'est d'ailleurs me semble t'il le but de ce lieu, n'est ce pas ? Bonne pêche ou mauvaise pioche, ainsi se construit le jeu !!!!


Bin, vous savez quoi ? Il ne m’a rien répondu …..( grand éclat de rire )


Voilà, si mes aventures amoureuses au net, vous amusent, je vous raconterai très fidèlement, les plus ….. Divertissantes.




Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle cassou - dans les feux de l'Amour au net
commenter cet article

commentaires

écureuil bleu 06/08/2010 20:35



Moi j'ai adoré tes aventures sur les sites de rencontres mais voilà j'ai encore faim et il  n'y a plus d'articles ! Bisous et bonnes vacances



isabelle 13/08/2010 19:21



ne t'inquiète pas, j'y reviendrai c'est promis


il y a encore matière, tu t'en doutes bien


bisous et bonnes vacances à toi aussi



Dany 16/06/2009 16:10

Ha un récit on ne peu plus humoriste! Ah le net c'est quelque chose quand meme! Tu as du courage, personellement je ne pourrais meme pas tenter!Gros bisousDany

Quichottine 16/06/2009 12:07

OK...Moi je ris... mais ils sont vraiment comme ça ?J'espère qu'un jour tu feras une bonne pioche... sans arrière pensée.Gros bisous Isabelle. Passe une belle journée.

~~Dana~~ 16/06/2009 09:26

Bonjour Isabelle, sacré récit bien marrant.Je me retire à petits Pas jusqu'en septembre. Les verts paturages m'attendent, ou plutôt , attendent mes ânes, et je te retrouve donc à la rentrée avec plaisir.J'ai programmer quelques articles tout au long de l'été.Je t'embrasse et te souhaite que du bonheur. Gros bisous

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis