Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 18:28






Un peu d'économie
Vous avez sans doute remarqué depuis quelques temps, l'usage d'un ton plus badin, en ce lieu, et si je confesse l'envie et le besoin d'une certaine légèreté, il est cependant difficile d'oublier le marasme, le manque quasi évident de bon sens qui voudrait, qu'ayant notifié l'échec du capitalisme, on ne continue pas à s'enferrer dans une voie qui, à plus ou moins long terme, sera sans issue.
Depuis des mois, nous nous interrogeons tous sur des lendemains qui promettent d'être rudes. En naviguant d'un blog à l'autre, je suis tombée (heu, non, ça va, merci, je me suis pas fait mal !) Sur un article passionnant concernant nos amis les banques et l'existence plus que douteuse des milliards avec lesquels nos nations dites riches, jonglent avec une inconséquence qui frôle le délire….
Si vous voulez avoir froid dans le dos, allez lire l'article de Marie Martin – Pécheux, auteure entre autre de « bio économie et solidarisme ». Vous le trouverez chez Mamalilou dont voici l'adresse 

http ://caplibre.overblog.com/article-31075954.html

En ces temps troublés, une partie de l'intelligentsia commence doucement à émettre des critiques vives sur une économie qui creuse de manière plus qu'indécente le fossé entre autres pauvres et riches.
Alors que depuis des mois, nos dirigeants jonglent avec des milliards fictifs, alors que nous pauvres ères, nous tremblons pour nos emplois :
 Qui se soucie du bien-être de l'humain ?
Qui se soucie du milliard d'hommes qui est affamé ?
Au nom du libéralisme économique, quelques Picsou et Gripsou entassent sans fin et sans limite sans une once de compassion, de compréhension, ne pourrait-on pas dire de moralité ?
Les religions maintiennent les peuples dans l'obéissance au nom d'une morale fabriquée de toutes pièces alors que la richesse revient à une poignée d'happy few qui dort avec la conscience du juste...
Mais qui s'en soucie ?
Le monde, économique certes, mais pas seulement, Yann Artus Bertrand nous l’a encore montré, il y a peu, semble aller inexorablement vers sa perte.
« Il est trop tard pour être pessimiste » dit-il, alors ne serait-il pas temps de revoir notre copie, de penser, de réfléchir autrement, de redéf inir les priorités, de penser en capital « humain », j'ai entendu depuis des mois, un certain nombre d'intellectuels, dire que ce siècle, pour être, devra être humaniste. Je ne pense pas que nous ayons encore le choix, c'est semble-t-il, la seule solution acceptable par et pour tous.
 
Le net nous permet à tous, nous habitants des pays riches, de dire publiquement nos pensées, nos doutes, nos interrogations, nos désirs, nos besoins.
Relayer ce type d'informations est pour moi un devoir, un devoir de citoyen du monde, d'un monde qui, s'il veut survivre, devra apprendre à vivre autrement.




Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle cassou - dans sujets brulants
commenter cet article

commentaires

Milady B 28/06/2009 16:22

Le pouvoir et l'argent corrompent et font perdre le bon sens. Les puissants de ce monde - dans leur très large majorité - (militaires, hommes politiques, financiers, hommes d'affaires, pouvoirs occultes, etc...) sont très loin de ce type de raisonnement. Il y a le discours de façade et il y a ce qui se fait réellement (surtout en coulisse). Les millions (milliards ?) d'êtres humains qui crèvent de faim, ils s'en foutent ; la planète qui meurt petit feu, ils s'en tapent le coquillard ; ton boulot ? Rien à braire. Alors, tu vois, moi j'ai déjà dépassé le pessimisme.Bon dimanche quand même.

isabelle cassou 03/07/2009 18:25


C'est la naïveté de croire que rien n'est jamais irrémédiable...
Sinon à quoi bon... Douce semaine à toi Milady


Quichottine 25/06/2009 22:47

C'est vrai que ce que tu dis est important.S'occuper de l'humain... Il serait temps !

isabelle cassou 03/07/2009 18:38


Hélas ne serait-ce qu'un rêve ?
N'est-il pas de notre devoir, notre désir, notre responsabilité d'en faire une tangible réalité?


mamzelle-deybow 25/06/2009 22:44

Quand t'as un blog coup de coeur si je peux me permettre , fais une catégorie liens (que tu nomeras comme tu l'entends) sa permettra d'être dans tes liens donc tjs accessible tandis que avec un article "il faut tomber sur l'article" ...Bisous

isabelle cassou 03/07/2009 18:40


Je ne suis en effet pas très un jour ... Merci à toi, bisou


jean-philippe 25/06/2009 19:13

Exact !! j'aime beaucoup le ton badin et réaliste que tu prends pour parler de cette crise qui touche l'économie mondiale ! Marx l'avait prédit : le capitalisme (qui était selon lui inévitable !) a ses propres limites et elles sont atteintes à présent ! il serait bon de parler de 'l'Humain et moins de la monnaie ! merci pour ce billet isabelle ! belle soirée !

isabelle cassou 03/07/2009 18:41


heu, badin, badin, pas tant que ça, tout de même !!! sourire
merci de ters gentils encouragements


mamalilou 25/06/2009 00:14

oh yess! que le sujet est bien traité, un cri qui vient de l'intérieur, et à l'unisson nous avons l'espoir de communiquer plus clairement...relayons relayons...voilà un billet qui me ravit, fort bien écrit qui plus est!ah un vent d'espoir et un regain de confiance après pareil lecture, confiance dans la volonté citoyenne...je te souhaite une belle soirée

isabelle cassou 03/07/2009 18:43


nous devons avoir confiance en la force vive que nous sommes tous, car nous sommes très nombreux à avoir une pensée commune vis à vis de ces problématiques, ....


Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis