Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 10:00



écrit pour Brigitte qui embellit nos vies

http://unebonnenouvelleparjour.over-blog.com


une fable sans fontaine






Le coq et le drapeau
 



Il était un sémillant coq
Aux ergots rutilants
Au grand bec, pas en toc
Qui  s’en allait chantant
 
Il était un fier drapeau
Qu’avait fait la guerre
Y perdant ses oripeaux     
Qui volaient dans les airs
 
Sur un vaste terrain
Ils se croisèrent
Lors d’un marseillais refrain
Ils s’enlacèrent
 
Le coq et le drapeau
Devinrent frères
Et donnèrent le tempo
Fiers ensemble de leur terre
 
Mais, un jour sombre
Lors que l’un chantait
Et l’autre flottait
Un sifflet monta de l’ombre
 
L’un y perdit des plumes
L’autre se mit en berne
Ils s’habillèrent d’amertume
Et se sentirent balivernes
 
Le coq et le pauvre drapeau
Comprirent qu’ils étaient morts
A l’hôtel d’un sport suppôt
Sans l’ombre d’un remords



Wissous, le 7 Aout 2009
en musique, les ogres de Barback
du simple au néant







Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle cassou - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

Dany 13/08/2009 09:28

QUELLE MERVEILLE CE DON DE SAVOIR éCRIRE! LA PHOTO EST MAGNIFIQUE ISABELLE.BISOUS SU JEUDI ET BONNE JOURNEEDANY 

isabelle cassou 14/09/2009 07:24


Merci dany, les mots sont arrivés avec la déprime, étonnant, n'est-ce pas ?
À très bientôt, bisous au lever du soleil


ALAIN JULIEN BENITEZ 10/08/2009 12:19

Photo très forte et pleine de signification ! Poème à la hauteur ! Mon seul regret est qu'il soit illustré pour Madame Bétancour que je n'arrive décidément pas à sympatiser avec son image ...Un femme politique qui crie au secours au "Coq" quand çà l'arrange ! Son histoire ne me fait toujours pas baver ! Manipulation politique pas saine du tout et biensur notre Nain de jardin y est allé les deux pieds dans la merde !

isabelle cassou 14/09/2009 05:35


Il y a beaucoup à dire sur l'histoire qu'Ingrid Betancourt et à vrai dire cette photo a été prise à la mairie de Paris et à cette époque il y avait un grand portrait d'elle, affiché.
lorsque j'ai pris ces photos le but était bien de prendre les coqs.
quant à mon point de vue sur l'affaire Betancourt, elle est allée au-devant des FARC sûre d'elle, persuadée que parce qu'elle s'appelait Ingrid Betancourt, elle ne risquait rien.
Elle a clairement ce jour-là commis une erreur, elle a payé excessivement cher. toutefois, elle avait été mise en garde des risques qu'elle prenait, et,  hélas pour elle, on en a fait qu'à sa
tête ... no comment sur le nain de jardin, People People People, en attendant, on avale la pilule ....


écureuil bleu 09/08/2009 19:13

Bonsoir PLume. Ce poème est très beau et je le publierai d'ici quelques jours. Ce matin j'ai publié la première fable que tu m'as envoyée "La louve et le renard"... Bisous à toi

isabelle cassou 14/09/2009 05:41


merci À toi avec beaucoup de retard, mais comme dit le vieil adage, mieux vaut tard que jamais ... sourire, à bientot


Quichottine 09/08/2009 11:41

Magnifique image... regrets de ce qui aurait pu être si le drapeau et le coq avaient pu continuer à faire bon ménage.Bisous et bonne journée, Isabelle.

isabelle cassou 14/09/2009 05:43


Il ne faut rien regretter, les ménages se font et se défont. Aujourd'hui ils se sont perdus de vue, mais qui sait ? Qu'en sera-t-il d'eux, demain ?


Muad' Dib 09/08/2009 10:30

Coucou Isabelle, ce coq aux couleurs chatoyantes est magnifique !Gros bisous et bon dimanche,

isabelle cassou 14/09/2009 05:45


Ils étaient plusieurs, ils étaient exposés sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris, un long moment et je les ai trouvés , jolis, colorés, bien moins protocolaires que bien des symboles de notre
nation ... bisous à toi Muad depuis une nuit du net ... sourire


Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis