Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 10:45

 

 

 

 

2009-janvier-4574.jpg

 

 

 

 

Derrière le masque est un regard

Derrière le regard se cache une âme

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans sage comme des images
commenter cet article

commentaires

Opium 26/02/2012 17:48


Je vois qu'encore une fois ton article a réveillé quelques consciences...


Le Droit à la Parole, et le Devoir d'Indignation...
Un vaste sujet, pour lequel je ne me sens pas vraiment de taille...


Bises

isabelle Cassou 01/03/2012 16:49



tu as raison, je parle trop...



MARIE 21/02/2012 13:43


une représentation (enfin) originale du Carnaval de Venise...


mais c'est ta présentation qui m'a interpellée, je passe mon temps à discuter (voire me disputer) avec mon entourage sur le sujet de la liberté d'expression car je pense  comme toi: sachant
combien de personnes dans le monde sont privées du droit de parole, j'estime qu'user de ce droit devient pour nous un devoir et cela devient encore plus crucial en cette période pré électorale...
on a le droit d'exprimer une opinion, là où tant d'autres voudraient pouvoir le faire, alors ne jouons pas les désabusés et exprimons nous !


 

isabelle Cassou 21/02/2012 14:56



merci Marie


tout le monde en ce moment se plaint, est morose, rumine sur des tas de choses, chomage, ambiance au boulot, pouvoir d'achat, lois liberticides, politiques arrivistes, financiers amoraux, j'en
passe des meilleures.


pourtant, nous avons un toit, de quoi manger, un ordinateur, des gadjets en tous genres nous simplifiant la vie au quotidien, contrairement à 1,2 ou plus milliards d'êtres humains vivant dans une
misère noire.


ils sont là, en bas de chez nous, vivant sous trois bouts de tole, stigmatisés par beaucoup parce que, soit disant chapardeurs.


il nous reste à nous français, européens, un droit que je qualifie de DEVOIR, soit  penser,  dire, écrire, diffuser... si nous n'usons pas de cette liberté  fondamentale, un jour
nous la perdrons. nous sommes les seuls garants qu'il reste encore aux personnes oubliées, celles d'ici, de la corne de l'afrique, du moyen orient etc ...


tout ce que je publie ici ou sur face book l'est en mon nom, sans pseudo car je ne suis plus dzns le monde du travail. je peux sans crainte révéler mes idées, mes déceptions, mes colères...


je le fais pour moi certes, mais aussi dans l'espoir de trouver d'autres personnes partageant cette nécessité de dire ce qui nous apparait comme insoutenable, injuste, inadmissible.


je refuse d'être le jeu des politiques, des bien pensants, mais aussi de ces personnes qui se disent zen, sereine parce qu"elles ont, par confort personnel, décider de fermer les yeux.


quelque chose en moi relève de l'écorchée, mais, je suis ainsi faite, tant de choses en ce monde mérite notre révolte !


 



Brunô 21/02/2012 11:26


Un autre visage pour ne voir que l'âme au fond des yeux

isabelle Cassou 21/02/2012 11:46



un joyau ...



Quichottine 21/02/2012 11:00


Mais tous ne veulent pas aller au-delà, ou en deçà du masque...


Douce journée, Isabelle. Bisous.

isabelle Cassou 21/02/2012 11:44



pourtant en chaque âme, il y a la beauté de la vie, et j'aime à croire, qu'en chacune, même les plus sombres, on doit pouvoir trouver ce ptit coin de ciel bleu que tu m'as appris à chercher dans
mon ciel.


j'ai toujours voulu ae regarder dans le ciel de l'autre, pourtant ...



Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis