Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 22:06

 

 

oedhy404.gif

 

 

 

L’ambiance dans cette clinique est plutôt sympa. Au fil des jours, on croise toujours à peu près les mêmes personnes.

Il se crée nécessairement quelques affinités.

Dans l’après-midi nous discutions ma voisine de table, un monsieur et moi. Nous nous amusions d’abord à citer des répliques connues de vieux films, et de fil en aiguille, nous nous sommes arrêtés sur Brigitte Bardot.

Le monsieur nous dit qu’il la trouvait androgyne. Nous étions toutes les deux surprises car je connais bien peu de gens hommes ou femmes qui ne l’aient trouvé superbe et divine dans, par exemple, et Dieu créa la femme. Elle incarnait alors la perfection du corps de la femme.

J’ai eu la mauvaise idée de dire qu’elle n’avait pas nécessairement bien vieilli, non pas physiquement, mais quant à ses idées parfois un peu trop extrêmes.

Ma camarade de table, plus maligne que moi, a pris la tangente sentant le vent venir. S’ensuivit un monologue du brave monsieur qui s’avéra avoir des idées lui aussi bien tranchées sur les « étrangers », les Arabes automatiquement délinquants, les Algériens automatiquement pas très malins, bref,  j’en passe et des meilleurs, mais vous voyez où je veux en venir. J’ai compris ainsi rapidement mais tout de même trop tard, qu’il serait impossible de pouvoir le convaincre du contraire au moment où lui parlant de Guantanamo et de la malveillance envers les prisonniers,  il me dit tout simplement : « si c’était moi, je n’aurais pas cherché à discuter, je les aurais tous fusillés. »

En l’espace de quelques secondes, alors que j’ai fait preuve d’un évident manque de discernement en abordant un sujet trop politique, je me suis retrouvée dans le monde fantastique des « Dupont la joie ».

Fut un temps, j’aurais continué à m’en agacer, j’aurais essayé d’expliquer et de convaincre. Mais, là, pour une fois, j’ai fait preuve d’un fair-play hors du commun en fermant ma gueule et en prétendant une grosse fatigue et une sieste à venir. Il y a des personnes qu’il est inutile de vouloir convaincre tant elles sont sures de leurs idées toutes faites basées sur la xénophobie, le nationalisme, les lieux communs, les non-dits. Ce brave monsieur, j’aurais dû m’en douter, travaillait à Rungis.

Si je vous en parle, c’est par ce que, a priori, il était d’une jovialité permanente, souriant, blaguant, bref l’archétype du gentil bon-vivant qui finalement s’avère être un  vilain bœuf. GARE : en voilà encore la preuve, l’habit ne fait pas le moine

 

Je lui avais promis quelques heures avant de faire une belote, jeu que je pratiquais jeune adolescente en famille. Je me souviens de soirées enflammées avec mes parents ou mon grand-père ou mon beau-frère ou des amis où l’on se disputait pour un oui pour un non, pour une carte mal posée, pour un atout oublié, bref des choses d’une importance capitale.

J’ai fait, ce soir, preuve d’une grande ouverture d’esprit. J’ai effectivement joué à la belote avec ce Monsieur et nous avons passé à quatre un très bon moment.

L’ambiance était heureusement plus sereine.

Depuis quelques années, je fais en sorte de me protéger de certaines personnes. Ce soir, j’ai pu faire abstraction du « Dupont la joie » et jouer tranquillement avec l’homme jovial sans jugement, sans ressentiment. Nous ne serons jamais de grands amis, nous n’aurons jamais les mêmes idées, mais je n’essaierai jamais d’en reparler avec lui, ni de le convaincre. Je peux tout de même m’en approcher son colère.

Bref, j’avance…

 

J’ai encore fait pas mal d’activités physiques aujourd’hui. Ma glycémie est très stable.

Je sens chaque muscle de mon corps même au repos tant ils sont heureux de me faire savoir qu’ils existent !

Mon moral est bon. Et je peux globalement dire ce soir que je me sens bien.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans états d'âme
commenter cet article

commentaires

écureuil bleu 08/02/2012 20:40


Je suis heureuse que tu te sentes bien Isabelle. Merci pour les portraits de tes compagnons. Bisous

isabelle Cassou 12/02/2012 18:03



merci à toi Brigitte... Je penserai à toi lors de prochaines courses en essayant de ne pas piquer le chariot des voisines



siratus 07/02/2012 22:56


Il fait bon lire que tu te sens bien, Isabelle... la belotte aidant aussi  ;)


Douce nuit. Gros bisous.

isabelle Cassou 12/02/2012 17:56



nous passons des soirées en toute sympathie, plaisantes et plutôt drôles...


le tout à l'abri du froid


gros bisou à toi belle sirène et à très bientôt



Opium 04/02/2012 13:43


Le titre de ton article m'a fait très peur...


J'ai pensé un instant que le traitement que tu suivais t'avait changé radicalement et que tu t'étais laissé glisser vers des extrêmes...


Non, tous les gros ne sont pas xénophobes, j'en suis l'exemple parfait


Mais, question tous les xénophobes sont-ils gros, cela reste à étudier...
Mais j'en ai trop peu dans mon entourage pour pouvoir établir avec certitude une telle règle...


Aller, garde ton calme et ton sourire, et dépêche toi d'annoncer ta "Belote" et "rebelote" mince

isabelle Cassou 07/02/2012 10:40



bah laissons les pour ce qu'ils sont ou ne sont pas d'ailleurs.


l'essentiel est qu'on passe un bon moment chaque soir pendant 3 parties de belote ...


bisous Yvon



Qichottine 04/02/2012 10:42


Tu as fait preuve de diplomatie... c'est important quand on est en société.


Heureuse de voir que tu te sens bien.


Bisous et belle journée.

isabelle Cassou 04/02/2012 13:15



je ne suis pas nécessairement très douée en matière de diplomatie avec des personnes d'extrême droite, mais une fois n'est pas coutume, je suis fiére d'avoir réussi à prendre du recul


et de ne pas lui rentrer dans e lard (au propre comme au figuré) mdr, oops


bisous et bons week-end à toi quichottine



Armide+Pistol 04/02/2012 02:22


Contentr de te retrouver ici, calme et sereine. L'humour permet de garder cette serenite souvent cherement acuise.

isabelle Cassou 04/02/2012 13:13



je ne suis plus venue depuis un moment, mais je reviens avec plaisir alors que j'ai plus de temps ici, et surtout chez vous tous.


Un gros bisou à toute ta petite famille à deux et quatre pattes



Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis