Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 21:34
http://bayan1989.files.wordpress.com/2009/04/milgram1.jpg

Hier soir, j’ai pleuré devant ma TV

J’ai pleuré parce que je n’ai pas compris
J’ai pleuré parce que c’était désespérant
J’ai pleuré parce que c’est effrayant

...

La bande annonce de l’émission racolait, il y a quelques jours, sur France 2:
Un titre accrocheur

«Le jeu de la mort»

En voyant la bande annonce, j’ai immédiatement reconnu l’expérience de Milgram et ai été viscéralement outrée que l’on puisse utilisée cette expérience scientifique à des fins d’audience et de spectaculaire.
Et au fond de moi, une petite voix m’a dit, attends, regarde et tu verras ...
(heu, la palisse, es tu là ?)  ....
Tout de même, nous sommes sur France 2, service publique !

A ce moment là, ai je cru que la TV pourrait être capable de .... ?
J’avoue un doute et il est terrifiant d’imaginer qu’un jour, peut être, certains garde fous sauteront.
Mais pour l’instant : vive le CSA qui veille, aussi imparfait soit il, bien que les mea culpa obligatoires et récents de nos journaux télévisés nous rassurent sur sa vigilance.
Mais je m’égare, c’est une autre histoire ....

Pour ceux qui ne la connaisse pas, voici un rappel succinct de l’expérience de Milgram.
Elle fut menée aux débuts des années 60, aux états unis.
"Elle cherchait à évaluer le degré d'obéissance d'un individu devant une autorité qu'il juge légitime et à analyser le processus de soumission à l'autorité, notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet."
Clairement: un individu pose des questions à un autre et doit envoyer des décharges électriques de plus en plus puissantes à chaque mauvaise réponse.
"L'objectif réel de l'expérience est de mesurer le niveau d'obéissance à un ordre même contraire à la morale de celui qui l'exécute. Des sujets acceptent de participer, sous l'autorité d'une personne supposée compétente, à une expérience d'apprentissage où il leur sera demandé d'appliquer des traitements cruels (décharges électriques) à des tiers sans autre raison que de « vérifier les capacités d'apprentissage »."
Ces décharges ne sont, bien entendu, pas réellement envoyées, mais le sujet l’ignore.
Il n’y a aucun enjeu, le poseur de questions touche 4 dollars.
Je vous invite à lire un article sur cette expérience qui, sur le principe, est très intéressante.


En prenant un peu de recul, il était assez improbable , que l'on puisse croire en quelque chose d'aussi énorme, soit la torture, en direct, sur nos écrans.
Pourtant ....

Il est regrettable que certains chiffres aient été occultés quant au déroulement du recrutement des personnes participant au jeu.
(nombre de personnes refusant dés la première entrevue, entre autre)
Au départ, un panel large de 13000 personnes est concerné et on nous dit qu'après quelques tris successifs, ce nombre est ramené à 80,
de quelle manière ?
Selon quels critères ?
On l’ignore, et c’est bien dommage !

Bref, le «pilote du jeu» est tourné sur 10 jours et les chiffres tombent, 81 % des 80 personnes vont aller jusqu’au bout: soit des décharges de 450V envoyées sous les cris de celui qui est censé les recevoir, et qui d'ailleurs hurle ne plus vouloir jouer, juste parce qu’une animatrice TV leur en donne fermement l’injonction par 4 fois et qu'un public , parait il, non dupe, les entourage à coup de : "le million, le million " , million qui, je le rappelle, ne sera pas touché par les candidats, car il savent être dans la phase expérimentale d'une emission TV.

En voyant cela, hier soir, j'ai éprouvé dégout, colère, incompréhension face à une société qui produit d'"éventuels" tortionnaires sagement obéissants, plaçant une animatrice TV au rang d'autorité.

J’ai été bouleversée par l’idée qu’une autorité, malgré tout le poids des affreux exemples de l’histoire, qui est encore bien gravée dans notre mémoire collective, puisse transformer un homme, sans doute compatissant, en un tortionnaire à «l’insu de son plein gré».

Alors que ces 80 personnes à un moment ou un autre se sont retrouvées devant un choix cornélien:
soit cesser de torturer un être humain inconnu et par la même respecter des valeurs humaines et emphatiques en adéquation avec leur morale la plus intime
ou obéir à un ordre aussi stupide et cruel soit il.
81 % de ces personnes ont oublié les valeurs humaines au profit de l'obéissance aveugle.

J'ai été agacée qu'un philosophe en pantalons courts soit contre le rappel d'un holocauste gravé dans nos mémoires, une candidate l'a clairement fait savoir en se retrouvant dans «l'esprit» d'un médecin nazi et se dégoutant soudain.

Il est clair que nous avons assisté à une "expérience spectacle", qui laisse à posteriori, un léger gout amer de manipulation en vu de belle audience et d’images chocs, d’ailleurs annoncées par l’animateur de la soirée ...nous disant que nous ne sortirions pas indemnes de tout cela.

Pourtant, au delà des «flous» qui entourent cette expérience, ce chiffre de 81% de soumis inconditionnels est affreusement criant dans une société ultra libérale.
Personnellement, étant une anti militariste convaincue, non violente, membre d'ONG pour la défense des droits humains, ces 81 %, aussi contestables soient ils, me terrifient .
puissent ils faire réfléchir tout un chacun .....

La TV nous a gratifié, de son show, nombriliste, sous couvert de s’auto-analyser, elle se pose en «autorité» et s’octroie un rôle sociale d'autorité établie qui je l’espère sincèrement, n’est que le reflet de son narcissisme.

Certains estiment dans la presse que l’argent est un moteur «acceptable» et qu’après tout, rester implacable et continuer à torturer serait alors  «rendre service» à ce pauvre homme, incapable de prendre une décision «saine» car envahi par la souffrance.
Il serait, de ce fait, tout à fait «justifié» de torturer et le mot est loin d’être faible, 400V, si on le fait pour une «bonne cause», soit en l'instance 1 million d’euros (virtuel, je le rappelle).

Voilà qui va bien amuser les américains qui ont torturés les prisonniers de Guantanamo pour la cause qui leur apparaissait la plus noble qui soit, la lutte contre le terrorisme !!!
Je vous fais grâce des milliers d’exemples actuels où des gouvernements, des religions, des systèmes politiques voire économiques pratiquent la torture pour des causes toutes plus nobles les unes que les autres !!!!

Si l'obéissance est à ce point aveugle dans un pays comme le notre, libéral, où les individus sont censés pouvoir à tout moment conserver leur libre arbitre,
ne serait ce qu’en manifestant contre l’autorité, que penser des pays totalitaires ?

Tout cela me fait peur.

Je déteste l’idée de vivre dans une société où l’humain se plie à l’autorité par confort, facilité, juste parce qu’il est bien plus simple de rentrer dans le moule.



Et, une chose me fait affreusement mal aux tripes ,

Encore et toujours, est bafouée, la seule vrai règle:
La seule qui vale de se battre pour elle
La seule qui devrait être un consensus universel
Incontestable,loi humaine ou divine:

Tu ne tueras point .


ce monde est il devenu fou et est il, donc, condamné à le rester ?


Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle - dans humanisme
commenter cet article

commentaires

autobiographie 27/03/2011 19:37



Oui oui, je connaissais cette affroyable expérience! J'en avais entendu parler plusieiurs fois et même lu dans mon journal ce qui s'était passé!!!


Tu fais bien d'en reparler.


Qu'aurais-je fait? Comme je défends toujours le faible et l'opprimé, il me semble que j'aurais préférer "mille morts" (c'est à dire aucune) plutôt que de continuer l'expérience mais... sait-on
jamais?!


Je t'embrasse,


Gigri


 



écureuil bleu 22/04/2010 19:16



Je n'ai pas regardé cette émission. Je ne comprends pas que l'on ait pu la programmer ! Quel exemple pour les jeunes ou les personnes influençables ! Bisous



isabelle 23/04/2010 00:35



et elles semblent nombreuses, vraiment quelle drole d'époque, tiens, je crois que je deviens une vieille conne !



autobiographie 19/03/2010 17:43


Isabelle, j'ai regardé l'émission du coin de l'oeil et même,  connaissant bien de quoi il s'agissait, en faisant autyre chose car ,eneffet, trop douloureux. Cette émission a été longuement
commenté à la radio 'France Inter entre autres (l'autre, c'est France culture).Tu as raison....
Mais que le sujet ait eu une telle importance (dans les commentaires pré et post émission) est rassurant.!
Je t'embrasse,
Gigri


isabelle 10/04/2010 22:48



je crois que je suis trop sensible , merci de ta visite gisèle



Quichottine 18/03/2010 23:00


Je crois que le monde n'a plus de limites. C'est surtout ce qui est grave.

La télé montre de plus en plus de choses qui ne devraient pas exister.

Nous sommes en pleine décadence.


Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis