Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 12:48
0000dec-20098-4816.JPG


Depuis quelque temps, on me donne à penser que je suis un véritable danger pour cette planète. En substance, je consomme trop et mal.
Loin de moi l’idée de ne me reconnaitre aucun comportement gaspilleur, mais il est des faits que je subis et qui ne sont guère de mon fait.

En voici quelques exemples flagrants.
Il y a quelque temps, mon imprimante ne fonctionnait plus, je me rends à la FNAC afin de la réparer, et là quelle ne fut pas ma surprise de m’entendre dire que quelque soit le réparation je devrais m’acquitter d’une somme forfaitaire, que j’accepte le devis ou non et le charmante dame de la FNAC de me dire : « un conseil, jetez celle là, achetez en une autre, ça vous reviendra moins cher !»
Hier, je crève un pneu quasi neuf, malgré ma bonne volonté à éviter les énormes et nombreuses ornières sur les routes dues à la neige et au froid (les pov canadiens, russes et autres doivent avoir des routes affreuses au vue des quantités de neige qui tombe chez eux !!!). Je vais chez le garagiste qui me dit que mon pneu est foutu et que celui ci ne se fait plus à peine un an après qu’il fut monté sur ma voiture, en clair pour une roue crevée sur laquelle j’ai du rouler 5 ou 10 mètres, me voilà dans l’obligation de changer deux pneus quasi neufs !
Elle est pas belle la vie ?
Dois je me sentir responsable des déchets ainsi émis par ma voiture ?

Quand j’achète un dentifrice, des yaourts et j’en passe, suis je responsable de jeter les nombreux packaging qui me sont vendus avec ?

Notre cher président, bling bling, pour les intimes, a clairement fait savoir qu’il se moquait éperdument de l’avis du conseil constitutionnel estimant sa loi carbone totalement inéquitable. Il est bien plus simple de culpabiliser le quidam de base, de le taxer, plutôt que prendre le problème à la racine, soit chez les industriels.

J’accepte volontiers de faire des efforts mais je refuse que les plus gros pollueurs soient exempts de ces efforts au non d’une protection lobbyiste, économique, politique qui va à l’encontre du plus élémentaire bon sens.




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yvon 24/01/2010 16:39


Dur, Dur...

Bien sûr que je suis d'accord avec toi Isabelle, et je trouve "anormal" de devoir de plus en plus "jeter...

Mais, la remarque d'Alain reste vrai.
Le changement passe par nous et par ce que nous cherchons à faire, même les tout petits gestes...


Bises


écureuil bleu 23/01/2010 18:23


Bravo pour ton coup de gueule, Isabelle ! Je suis bien de ton avis. Mon fils vient de crever avec des pneus neufs, achetés il ya quelques semaines et lui aussi on lui a fait changer le pneu. Et
pour tout c'est pareil. On ne répare plus : on jette...
Bisous !


ALAIN JULIEN 21/01/2010 17:46




Tu as n'as pas tout à fait raison ! Voilà le piège ! Ton raisonnement tiens la route , mais nous ne devons pas allez dans ton sens . Je ne te cache pas que c'est pertubant ... la machine est
tellement avancé dans sa course que pour l'arrêter c'est l'horreur ...Ou peut-etre que c'est trop tard ! Nous vivons dans une société de contradition, nous cotoyons aussi bien le miliardaire et ses
propres interets et le démunis qui  n'a plus de toit ... Entre les deux il y à nous ...Nous sommes les seuls à pouvoir enrayer la machine et mettre des batons dans les roues des politiques !
Nous devons tout refaire , éduquer nos enfants à la racine et changer nous même pour essayer de recoller les pots cassés . La planète est réelement en danger...

Bises. Alain


Quichottine 19/01/2010 18:54


Suis d'accord avec toi pour le coup de gueule !

Bravo, Isabelle !


Dany 19/01/2010 15:55


Ici c'est pareil ma belle, ils font tout pour te faire rachter de tout!!! C'est une honte. bisous
Dany 


Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis