Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 05:28

Jour j

Et voilà, nous y sommes, cette fois, c’est le départ…

Je reste toujours émerveillée par le net, non seulement, j’ai acheté et reçu des billets d’avion  électroniques, mais j’ai pu réserver mon siège et préenregistrer, ce qui implique plus de queue interminable, en 5 minutes, tout est fait !

Et comme à chaque voyage plongée, le moment crucial qui nous fait tous stresser, nous stupides plongeurs accro à leur matos, arrive à grands pas : la pesée du sac et des bagages à main.

Avant le 11 septembre, les compagnies aériennes étaient assez coulantes sur le poids des bagages, mais depuis sous prétexte de sécurité, l’excédent de poids est devenu un véritable biiisness voire un racket plus que lucratif.

Bref j’ai évalué mon sac aux alentours de 25kg au lieu des sacro saints 20 autorisés, quant à ma valise cabine elle avoisine les 15kg de détendeurs, ordi et bouquins OBLIGATOIRES  en voyage.

Le jeu consiste à avoir l’air de rien, à arborer un air innocent et un sourire du dimanche.

J’ai eu un moment de panique à la pesée devenue maintenant nécessaire de ma valise cabine censée peser de 5 à 7 kg, et un « oy, ça va se compliquer » a du m’échapper …

Mais, la dame était bien lunée, après quelques débordements d’un sac à l’autre, tout va pour le mieux.

Alors, là, tous les amis plongeurs me comprendront, je souffle ffffff, et c’est à cet instant que , dans ma tête, les vacances commencent vraiment.

 

Passeport et cartes d’embarquement en main, bagages dument enregistrés, je me sens légère, un doux baiser à mon amoureux, un signe de main jusqu’à que les vitres nous séparent et zou, contrôle de sécurité.

Et là, ô surprise, Roissy est désert, pas un chat, les contrôleurs blaguent et sourient, idem chez le marchand de journaux, idem au bar, tout le monde est calme, détendu, c’est un miracle !!!

Le voyage de nuit dévoile tous ces avantages.

Voilà, je suis sur des sièges confortables, j’ai mon ordi et je tape cet article en sirotant une bouteille d’évian …

Dans 2 heures, c’est le départ, je ne sais pas si je pourrais poster cet article ici …..

 

Nous sommes à Paris, trouver une borne wifi gratuite relève du défi …

Quelle médisante, me voici dans la salle d’embarquement, il y a quelques sièges wifi, et aéroport de paris dans sa grande mansuétude offre gratis 10 minutes entières de connexion.

Elle n’est pas belle La vie ? Le temps que je comprenne l’embouchure, il est l’heure d’embarquer.

Je posterai cet article plus tard…Je le poste 4 jours plus tard, vite fait, sans photo

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans cahier de voyage Rodrigues
commenter cet article

commentaires

Quichottine 19/03/2011 16:33



C'est cool... Finalement, tu t'en es mieux sortie que moi...



Opium 19/03/2011 16:03



Quand je lis ton article, et le commentaire de Siratus,


je comprends pourquoi les baigneuses nous apparaissent si souvent peu vêtues...


Il ne faut pas d'excédent de bagage...


Alors je dois t'avouer que je vais attendre tes photos avec impatience



Armide+Pistol 15/03/2011 20:48



Bon voyage vers une destination mystérieuse !



siratus 15/03/2011 10:37



Sourire


Oui, c'est l'angoisse de la pesée du matériel de plongée ! Ôter un paréo, souvent ne suffit pas  ;)


Belle bulles, Isabelle. Bonnes vacances


Gros bisous



Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis