Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 13:06

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Ami a posté cette vidéo , je l’ai regardée, parfois avec horreur, et pourtant sans véritable étonnement.

Je suis et je reste une antimilitariste convaincue, espérant avec un evéritable et naïve ferveur que l'homme comprendra un jour. Ce jour là, il comprendra sans doute qu'il tue sa terre nourricière, il comprendra que sa chasse réfrénée du profit tue sûrement plus 1,2 milliards de ses frères ...

Une dépressive utopiste était le sobriquet que je m'étais donné , il y a quelques années, je le revendique encore, aujourd'hui.

Pourtant, j'en suis arrivée à ne plus vouloir regarder les informations, simplement, pour me protéger de la tristesse que déclenchent toutes ces mauvaises nouvelles assénées sur un ton neutre et même parfois avec un léger sourire narquois.

Oui, me protéger de cette folie qui mène l’homme à la guerre, à la destruction de la terre,
À une débauche de découvertes macabres potentiellement capables de ranger Hiroshima
Dans le clan des bombinettes.

Oui, me protéger, de cette propension qu’a l’homme de ne tirer aucun leçon de son histoire et de reproduire avec une stupide et forcenée détermination des situations conflictuelles.

Oui, me protéger de cette incroyable voire impensable obéissance d’un peuple qui suit innocemment, en pleine confiance, semblant lobotomisé ce que son dirigeant exige de lui.

Oui, me protéger de l’homme qui se repait de violence jusque , dans ses temps libres, en passant des heures à regarder des films, et pire à interagir dans une réalité qui se veut virtuelle en appuyant lui même sur la gâchette de la manette de jeu qu’il tient dans sa main.

Oui, me protéger de certains intellectuels, je pense à un psychanalyste que j’ai croisé, qui pour accepter une réalité pour le moins déstabilisante, vont jusqu’à faire un scission entre la théorie de ce qui est bon ou ne l’est pas et la réalité afin de rendre cette réalité plus acceptable puisque , consensuellement, on recouvre, celle-ci, d’une dose de fatalisme qu’on étale en couche bien épaisse et qui , du coup, devient une réalité tangible.

Oui, pour me protéger de moi même qui aie bien trop tendance à la compassion, qui, malgré une naïveté et un utopisme revendiqués affiche également une lucidité qui, pour le coup n’incline pas vers l’optimisme.

Est il si facile, actuellement, de regarder en face ce monde qui semble vouloir avec une obstination effrayante aller vers l’auto-destruction ?
Je suis incapable de donner une réponse à cette question.

Pourtant, en moi, résonne une petite musique entêtante, qui me dit qu’il faut croire en l’humain, qu’il est capable en joignant ce qu’il y a de bon dans chaque entité des 7 milliards que compose cette humanité, de stopper cette course folle et de revenir à des valeurs plus en adéquation avec une terre qui ne cesse de nous montrer, à quel point ,elle se veut accueillante et capable de nous nourrir tous.

Alors, je revendique encore une fois cette lucidité qui me montre une réalité où l’homme est un prédateur ne respectant rien et  cet utopisme qui fait que, malgré tout, l’homme est potentiellement capable de faire table rase de ses abominables travers et de devenir humaniste.

Si nous n’y croyons plus, alors à quoi bon?
Tout est vain ....?? 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans humanisme
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite en ligne 26/01/2016 15:30

Merci beaucoup pour tout ce que tu partages... Ton site est rempli de bonnes idées!
Bonne continuation, et encore merci!

Quichottine 15/07/2013 12:26


Il faut y croire encore... croire que tout peut changer.


Pourtant, je ne suis pas anti-militariste, juste anti-violence. Les militaires ne sont pas que des tueurs, ils sont envoyés aussi pour aider les populations...


Passe une douce journée. continue à te révolter contre ce qui ne va pas.

isabelle Cassou 18/07/2013 15:13



hélas, je ne sais pas me taire .... bisous Quichottine



Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis