Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 14:27

 

 

 

http://www.avoir-alire.com/IMG/arton25108.jpg?1385662308

 

  Je me souviens, il y a bien longtemps, avoir qualifié un livre de petite friandise à déguster avec lenteur en tentant d’en extraire toutes les délicates saveurs qui en émane.

Aujourd'hui, c'est d’un film dont il s’agit, d’une vie, d’un destin , d’une histoire profondément humaine qui se qui construit pas à pas.
Au delà de la drôlerie, des lieux communs, de cette propension qu’a l’humain de tout vouloir étiqueter, ranger, estampiller, on découvre un homme qui aurait pu se perdre dans le regard voire le désir des autres.

Cette délicieuse friandise fond doucement au rythme d’une sensibilité délicieusement attendrissante, d’une justesse où rien n’est trop ou trop peu, d’une élégance où le guindé côtoie un naturel décomplexé chez une mère qui nous apparait comme à la fois atroce et si proche.

Une histoire d’amour passionnée dans laquelle un garçon aurait pu se perdre, s’il n’avait écouté un tas de petits indices éclairant ce « Guillaume et les garçons », l’habillant de pudeur, d’amour, de prises de conscience telles un parcours initiatique d’une vie.

Et si , après tout, on n’est pas nécessairement, ce que les autres croient que l’on est ?

Allez voir ce film, laissez vous porter par l’émotion d’un acteur qui vous confie sa vie, ses interrogations, ses amours, ses doutes, ses certitudes ….
Le tout est intimiste et pourtant n’y a t’il pas une part d’universalité dans cette quête de soi ?

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré, j’ai retrouvé certains travers de ma propre mère, ceux qu’aujourd’hui, je lui ai pardonné et que j’ai pu regarder avec tendresse, cette même tendresse pas toujours dite par une mère trop pudique pour l’avouer.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

voyance par mail rapide 22/02/2017 12:33

C'est interessant de trouver comme ce genre de postes.

écureuil bleu 04/01/2014 10:37


Ta critique enthousiasmante donne envie de découvrir ce film qui a priori ne m'aurait pas tenté. Tu écris vraiment très bien, Isabelle

autobiographie 04/12/2013 11:18


Oui oui, mais tu vois, les garçons et Guillaume, faudrait être sourd, aveugle, au dernier degré de l'ignorace pour ne pas savoir que c'est le film, la pièce, le livra... bref THE MUST car
partout, partout, partout on en parle!


Bravo à toi


Gigri

isabelle Cassou 08/12/2013 20:30



oui, mais il n'usurpe pas les compliments ... bisous Gigri



Quichottine 04/12/2013 10:44


J'ai vu la bande annonce, mais je n'ai pas encore vu le film... ce que tu m'en dis me donne envie. :)


 


Gros bisous et douce journée à toi.

isabelle Cassou 08/12/2013 20:29



j'ai retiré discrétement et très honteuse les quelques vilaines fotes d'ortograf glissées ça ou là , j'ai le cerveau qui ramollit ! oops !


je suis sure que tu seras sensible à l'émotion qui se faufile entre les images et les mots de ce ptit bijou ... bisous à toi l'amie Quichottine



Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis