Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 21:53

 

 

 

 

Cette vidéo montre Obama, les états unis,

ç'aurait pu être n'importe quel "gouvernant", n'importe quel pays 

 

 

 


 

 

  Après avoir visionné cette vidéo, plusieurs questions me viennent à l’esprit.




Comment UN  homme peut-il, alors qu’il est ainsi protégé, avoir la moindre idée de la façon

dont vit le simple quidam appartenant à son peuple ?


( soit environ 316,9 millions d’âmes, aux états unis)

 



Comment peut-il  appréhender tous les laissés-pour-compte qui peuplent son pays , et a fortiori le monde ? 




Comment peut-il encore comprendre que pour certains le combat de la journée est de trouver à manger, de trouver où dormir ?



 

Comment peut-il avoir encore conscience de la réalité ?

 



Comment en est-on arrivé à donner, à nouveau,  un tel pouvoir à UN SEUL HOMME ?

Alors que nombre de civilisations ont fait leur révolution affirmant, haut et fort un besoin de changement, une nécessité à être libres, égaux et fraternels, en en faisant un crédo, un hymne universel appelé les droits de l’homme.


Quand avons-nous perdu  notre bon sens en laissant refaire ce genre de folie  indécente ?




Dans le monde  où j’aimerais vivre, chaque personne sensée, habitant cette planète, pourrait se poser librement toutes ces questions.



 

Dans ce monde, chaque entité, en son âme et conscience, comprendrait qu’en donnant ce pouvoir absolu à quelques humains plus ou moins bien triés sur le volet, il n’y a plus aucun garde-fou.



 

Hitler, Staline, Pol Pot, Mao Tsé Toung et quelques autres happy few à qui on a donné ce si fameux pouvoir , il n’y a pourtant pas si longtemps, s’il sont restés dans la mémoire,  ne nous empêchent nullement, aujourd’hui, de refaire les mêmes erreurs.



 

Le pouvoir, par définition, corrompt tout ce qu’il touche.



Pourtant, nous continuons avec acharnement  à laisser une poignée d’hommes responsables de la destinée de l’humanité.


Ils sont tous incroyablement  éloignés de la réalité du commun,
ils n’ont plus une once de bon sens,
ils refusent obstinément de changer de cap alors que tout leur prouve que nous allons droit au mur.


Ils mentent, ils cachent, ils manipulent.


Ils détruisent et s’enrichissent toujours un peu plus.


Ils n’ont plus aucune limite.


Ca s’appelle l’ULTRA LIBERALISME.


C’est une perversion d’un système politique qui prétend respecter le droit à la liberté de chacun de s'enrichir, que cela se fasse sur le dos de l'autre n'est en rien un frein ou une aberration humaniste, juste cette fameuse liberté poussée à son paroxysme.



 

Et, aujourd’hui, ils sont quelques uns dominant 7 milliards d’humains,


Humains résignés ou combattants systématiques


Humains affamés ou trop rassasiés,


Humains esclaves ou petits despotes à la botte,


Humains fatigués, malades, ou courant après l’éternelle jeunesse


Humains pauvres, privés du minimum ou consuméristes à outrance

 





7 milliards d’humains qui regardent faire et voient venir l’inéluctable.



 

Tous ces mots, je les pense sincèrement.


Moi, la dépressive optimiste, qui veut tant croire en l’humain.


Aujourd’hui, j’ai peur de demain.


Aujourd’hui, je ne comprends plus ce monde.


Aujourd’hui, je vois la violence, le retour à un ordre qui se dit moral, n’ayant, pour seul but, que de museler un peu plus, de refermer la nasse, de restreindre encore et toujours la liberté de chacun.



Ici, c’est la religion qui se fait loi,


là, c’est l’économie,
mais qu’importe,

du moment que le brave peuple courbe l’échine.


Qu’il soit affamé ou suralimenté et repu,


le bon peuple est passif, sage, obéissant,


le bon peuple se laisse porter et laisse faire


on lui a rabâché tant et tant d’inepties déguisées en vérités premières 


qu’il a fini par y croire


et ne, surtout, plus se poser de questions.




Alors, oui, aujourd’hui, je suis, à la fois révoltée et impuissante.


J’aimerais  pouvoir vivre en fermant les yeux, en ne réfléchissant plus ,
en ne cherchant plus de réponses à mes questions.


 Me laisser vivre

 

 Mais, j’en suis incapable

 

Je ne gagne certainement pas en paix de l’esprit,


mais en même temps je continue à refuser obstinément que tout cela ne soit qu’une fatalité incontournable.



 

Il y a forcément une solution ...

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

voyance mail gratuite 03/05/2017 14:11

Je suis vraiment fière de vous découvrir, votre blog est vraiment super !

voyance gratuite 17/01/2017 12:16

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

voyance gratuite mail 02/01/2017 13:05

Je suis vraiment fière de vous découvrir, votre blog est vraiment super !

voyance gratuite par mail rapide 01/12/2016 15:45

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

nana 26/11/2016 20:58

Tu est inspirante.. Je me reconnais dans tes pensées ! On ne peux en effet plus se fermer les yeux une fois qu'ils sont ouverts!

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis