Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 13:02

Video trouvée sur le net

Omna TV

Provocation ? Qui a dit provocation ???? 

 



C’est le grand sujet polémique du jour.



J’ai mon p'tit point de vue là dessus, en tant que femme, je ne peux regarder ces femmes voilées, cachées et pourtant en parfaite exhibition dans la rue, sans y voir une atteinte forte à son identité d’humain.

Pour un peu, je dirais qu’on ne voit qu’elles !

Impossible de ne pas les remarquer.

 

Le sujet est épineux et le prendre à la légère semble impossible.

Il y a des risques de toutes parts, risque de dérapages xénophobes, certains ne demandent que cela, risque de séquestration pour certaines femmes qui quoiqu'il arrive n’ont pour seul devoir et droit que l’obéissance.

 

Premier point assez incroyable , parmi les musulmans érudits, personne ne semble d’accord: 

Est il, ce voile intégral, obligatoire ou non ? 

Sur ce, rien d’étonnant à cela, si l’on se penche un peu sur ce monde, les combats fratricides musulmans , las, y fleurissent de plus en plus.

Le consensus semble impossible voire utopique (en l’état actuel des choses) y compris entre «frères», que dire alors des mécréants ?

 

Deuxième point important: les femmes sont elles libres de le porter ou pas ce voile ? 

Bien sur, tous les fantômes interviewés depuis quelques mois vous jureront sur tous les Dieux , heu pardon sur Allah qu’elles sont totalement libres, heureuses, épanouies sous ce vêtement où elles se cachent du regard de l’homme.

Sur ce, si elles s'avisaient de prétendre le contraire, qui pourrait voir les résultantes de leur indiscipline sur leur chair voilée ? 

Elles ne serrent plus la main aux hommes de peur, parait il (c’est un imam qui ma l’a dit, fut un temps), de provoquer chez lui des pensées impures.

Alors là, je suis ébahie, les hommes doués de raison, semble t’il, ne sont donc que des animaux totalement guidés par le seul instinct sexuel et incapable de retenir, apprivoiser, cohabiter et que sais je, avec ses pulsions. 

Nous devons, nous femmes , être cachées, puisque nous ne serions, provoquant ces pensées impures, que des sexes sur pattes ? 

 

  Troisième point: qu’en est il de l’identité de quelqu’un qui cache certes son corps, mais surtout son visage, ses émotions ?

La communication entre les hommes se fait en très grande partie par la voix et le regard.

Voir ses ombres parler, rire, sans voir, ni leurs yeux, ni leur sourire est pour moi impossible.

Je suis plutôt quelqu’un d’ouvert, pas xénophobe pour deux sous, heu non deux euros, mais me parler d'intolérance alors que je m’élève contre ce que j’estime être un asservissement est une insulte à mon intelligence.

 

Quatrième point: il fut un temps, je tenais le même discours qu’Elisabeth Badinter, soit, en substance,  je ne vais pas bousculer les moeurs des pays islamiques en m’y promenant en mini «zupe» (sur ce, je n’y ferai pas deux pas !!!!) , alors que l’on respecte ici, ma culture et mes habitudes.

Depuis, mon raisonnement a évolué, nous allons devoir accepter nos cultures respectives dans le respect des uns et des autres.

Cependant, il va bien falloir définir des limites raisonnables.

 

Cinquième point: cette arrogance de plus en plus affichée à vouloir imposer, certes des habitudes, mais à terme, selon certains, une religion, qui qu’on le veuille ou non sera la seule acceptable, est intolérable.

Je respecte la liberté d’expression des musulmans, avec beaucoup plus de difficulté celle des islamistes, mais je tiens formellement à ce que l’on respecte ma pensée et avant tout mon total et indéfectible LIBRE ARBITRE, moi citoyenne catholique (de loin par temps de brouillard, mais bon j’ai tout les certificats !!! ) européenne.

La cohabitation demande des efforts à tout le monde, le respect et la tolérance sont affaires de tous et je ne comprends pas au nom de quoi je devrais être confrontée dans mon quotidien à des situations allant à l’encontre des fondements de mon pays, de cette démocratie certes imparfaite, de la liberté qu’elle nous laisse de pouvoir nous promener dans la rue à visage découvert. 

 

Sixième point: faut il légiférer ? 

Très franchement, je ne sais pas, pour différentes raisons; la première et la plus importante est que certaines femmes seront alors cloitrées chez elle, interdites de sortie au nom de la piété, enfermées. Ce serait, bien sur, terrible et reste malheureusement prévisible.

Une autre est que le fait de légiférer et de mettre le doigt sur un problème encore mineur (en quantité s’entend ...) met de la poudre sur le feu et mon petit doigt me dit que c’est bel et bien le but recherché. Je ne vois là qu’une énorme provocation, un besoin évident d’imposer la polémique.

Et alors qu'elle fait débat public, l’islam se plait à nous rappeler nos bonnes résolutions républicaines , notre crédo: liberté, fraternité, égalité, notre tolérance à l’autre:

«comment, comment, vous, France, terre d'accueil, vous interdisez à nos pauvres femmes pieuses de se vêtir comme elles le souhaitent, puis ne leur donner pas accès à des heures de piscine sans homme, ne les faites pas examiner par des hommes dans les hôpitaux, j’en passe et des meilleurs ? «

Hé, frères islamiques ! Vous nous prenez pour des cons ? 

Terre d’accueil certes, mais où en est VOTRE terre ?

Il y a des pays islamistes dans ce monde qui permettrait à vos femmes d’être ses ombres pieuses que vous voudriez qu’elle soient.

Terre d'accueil certes, mais, qui ne reniera pas sa culture pour vos beaux versets aussi coraniques soient ils.

Vous prônez la liberté ? soit, alors agissez en conséquence.

Pour imposer la votre, ne cherchez pas à nous priver de nos valeurs.

 

Septième point: il vient naturellement, la ficelle est si grosse. 85% des français sont contre le voile intégral, certains sont sans doute racistes et xénophobes, mais j’en suis sure (laissez moi mes illusions), une minorité. 

Pourtant, tous autant que nous sommes, nous croisons ces «ombres habitées par des femmes» et cela nous choque profondément, pour mille raisons.

La femme de 68 se souviendra des soutiens gorge qu’elle a brulé.

Le laïc se souviendra des heures sombres où la religion imposait ses lois.

Toutes les minorités se diront qu’elles aimerait ne pas avoir à s’afficher ainsi.

Personnellement, en tant que femme, voir ces «fantômes» non seulement me choque mais aussi me heurte, heurte ma sensibilité, ma croyance en l’humain, me heurte parce que certains êtres y perdent l’essentiel, leur LIBRE ARBITRE, au nom d’un dieu, des hommes, des imams, or notre libre arbitre fait de nous des HUMAINS doué de raison, ce libre arbitre est un cadeau de Dieu (s’il en est un ), le nier en son nom ,je me refuse à l’admettre, c’est une hérésie.

Dieu est miséricordieux et la pureté d’un coeur lui importe bien plus qu’un voile.

Gare mesdames à cacher votre corps, votre visage, vos émotions, un jour vous finirez par ne plus exister.

 

Huitième point: tout cela est t’il vraiment du domaine du religieux comme l’on voudrait nous faire croire ? 

Ou n’est ce qu’un véritable provocation ? 

Franchement, j’ai des doutes. 

Une chose est sure, ce climat est malsain.

Il ouvre la porte au pire, soit d’un coté le xénophobe, de l’autre l’intégriste, bonnet blanc et blanc bonnet, deux fauteurs de troubles qu’il n’est jamais bon de mettre à l'avant scène car hélas, à ce jeu, ILS  marquent des points !

Quand j’ai commencé à écrire cet article, je le voulais non polémique et pourtant malgré moi, certains mots ont vu le jour, des mots un peu durs , mais qui se veulent le gage de ma condition féminine, ma liberté, mon indépendance physique et de pensée, comment alors ne pas être passionnée par le débat ? 

 

Je l’affirme haut et fort, pour moi


TOUT INTEGRISME QUELQU’IL SOIT EST LA PESTE DE LA PENSEE 

 

 

Seulement voilà, jamais au grand jamais, il ne me viendrait à l’idée de penser qu’il faut l’éradiquer. La violence, la guerre ne résoudront rien , Bush (le crétin) l’a prouvé, n’usse t’il servi qu’à cela, tant que le fossé entre l’orient et l’occident continuera, inexorablement, à se creuser, l’intégrisme aura de belles heures devant lui. 

La faim mène à tout, on est même prés à croire au paradis et à cent vierges quand on a faim. 

 

Bon bin voilà, comme d’hab, je m’écarte du sujet, quoique .....

 

Un p’tit florilége:

 

http://www.mm-blog.fr/Burqa,-niqab,-sittar-laissons-parler-les-femmes-qui-le-portent!_a1285.html

Nawal

 

Quand je me promène dans la rue, et que je vois toutes ces publicité de femmes dénudée, ça me met mal a l'aise, du coup je ne supporte plus le regard que les hommes peuvent porter sur moi, je me sens "instrumentalisée", c'est une des raisons qui m'a poussée a concrétiser mon choix.

Depuis que je le porte, je me sens plus femme et être humain que jamais!Quand on me regarde dans la rue je ne me sens plus oppressée mais au contraire je garde la tête haute car mon niqab est ma pudeur et elle est préservée. Ce voile est ma liberté, mon bien être, comme d'autres styles vestimentaires sont la liberté d'autres personnes.

 

http://lci.tf1.fr/france/societe/2010-01/je-porte-le-niqab-et-alors-5653657.html

Pour Aya, c'est le regard des gens qui la met à la marge. "Ils ont peur parce qu'ils ne me connaissent pas. Ils estiment à tort que je suis en prison. Ce n'est pas le cas. Je sors, je fais du shopping, je vois des amies, etc.",

 

http://niqab-sitar-burqa.skyrock.com/

 

elle nous disent qu'on est en France...merci on le sait mais peu importe ou on soi notre religion y sera aussi .On n'a pas a s'adapté a eux (les non musulman) alor qu'ils sont dans l'ignorance total mais nous devons suivre comme a dit la soeur caroline, le coran et ensuite notre prophéte POINT.

 




Elles est pas belle la vie pour Ava, Nawal et toutes les autres ? 


Mais, heuuuuuu, bon, je rigole, zut, après tout un peu de provoc pour moi aussi !!! Nan mais !

Aller zou, j'm'en va vous prouver qu'elle est belle la vie voilée , na !!!! 


 


 





et un p'tit clin d'oeil au p'tit poisson cher à mon coeur

le dénommé ALAIN JULIEN
il a sa p'tite idée lui aussi , là:


le doigt dans l'oeil



Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle - dans sujets brulants
commenter cet article

commentaires

autobiographie 24/04/2010 19:57



Que cette femme (?) relise (si elle sait lire grâce à notre République)  ce qu'a écrit Elizabeth Badinder à propos du voile. Qu'elle sache et apprenne ce qu'a été la vie des femme de plus de
70 ans - quelque soit le milieu social auquel elles appartenaient - il y a encore une quarantaine d'années... Pas en Algrérie, non, mais en France. Qu'elle appenne ce qu'a été notre combat, nous
les femmes, pour avoir le droit de ne pas porter symboliquement un voile ... quand nous n'avions pas le droit d'avoir un compte en banque (par exemple), quand nous comptions pour du beurre en
toute circonstance: travail salaire, promotion (ce n'est pas fini!), politique, domestique, etc.... Qu'elle se renseigne....


Gisèle Grimm



isabelle 25/04/2010 21:05



j'adhère tout à fait, il y a un tel décalage, c'est fou !!!!!



psyki 31/01/2010 09:54


bonjour,
En ce dimanche matin,ensoleillé venté et froid, je me ballade sur les blogs que j'aime et découvre ton excellent billet.... j'apprécie beaucoup et adhère à ton regard.. merci de savoir mettre en
mots et en sensiblilité, ces sujets brulants .... j'avais lu, il y a 2 ou 3 ans un petit bouquin sur ce sujet "bas les voiles" de l'iranienne Chahdortt
Djavann  qui avait été interréssant et instructif.
Bon dimanche
michèle


armide pistol 31/01/2010 00:49


Ma pauvre, j'espère que tu n'hbaite pas mon quartier tu vas te faire lyncher.
Hier j'ai failli me faire éclater la tête pour moins que cela !

Terre d'accueil certes, mais, qui ne reniera pas sa culture pour vos beaux versets aussi coraniques
soient ils.

Et c'est bien là que le bas blesse.
Je suis entièrement tes pas dans tes porpos du dernier paragraphe :
Huiitème point : Tout cela relève-til vraiment du domaine du religieux, comme on voudrait nous le faire croire ???

Eh bien, oui, moi qui ai vécu ici depuis dix ans, j'ai de sérieux doutes. Je ressens l'imposition d'une civilisation par la force, la violence verbale et physique), la volonté de nous annéantir et
de nous asservir en bloc. par de miltiples moyens : le dénigrement, les insultes gratuites, je pourrais vous citer bien des anecdotes ! ... Qu'on ne me parle plus ni d'ouverture d'esprit ni de
tolérance. Le racisme ne se situe pas de mon côté.
Je suis désolée de devoir me laisser aller à ces confessions, mais les conditions pénibles dans lesquelles j'ai vécu au cours de ces dernières années, et ce malgré toute la meilleure volonté se
solde par cette conclusion.
Ne pas généraliser bien sûr, mais rester TRES attentifs. Il ne s'agit pour le moment que d'une minorité, dit-on ...


Quichottine 30/01/2010 17:19


Un sujet difficile... et pourtant, tu vois, moi, si j'avais besoin d'un peu d'intimité, si j'allais retrouver un amant caché, j'aimerais bien ce voile intégral, tellement passe partout. Personne ne
saurait me distinguer d'une autre...

Le jour où les intégristes examineront ce problème, ils laisseront leurs femmes aller à découvert.

Je plaisante bien sûr... parce qu'il faut bien trouver des avantages à cette privation de liberté.

Superbe billet, Isabelle.


siratus 29/01/2010 10:19


Coucou, Isabelle. Bien sûr, je prense à toi en particulier à chaque plongée !
J'arrive pour quelques heures en ville, Davao, et je prends connaissance de ton article ici (sans voir les vidéos). De loin, ce débat en France me parait très "intélectuel" et "fabriqué", plus que
jamais. Qui provoque, pourquoi ?
Davao -très grande ville active-  est en Mindanao, l'ile la plus au Sud de l'archipel philippin, un territoire largement musulmant, les espagnols ont trouvé ici farouche résistance, au 16ème
siècle et n'ont pas pu s'y imposer.
Aujourd'hui à Davao, il y a des personnes de toutes les religions, les femmes musulmanes ne sont pas voilées du tout, à l'extrême, quelques unes portent un élégant foulard sur la tête comme les
paysannes de chez nous, c'est tout. Connaissant leur culture, il va de soit (mais c'est valable vis à vis de quiconque il me semble) que je demande avant, si je peux les prendre en photo, au marché
par exemple.
Plus loin, encore plus au Sud, j'ai été frappée qu'aucune des femmes musulmanes ne soit voilée, elles sont d'ailleurs très belles.
Il y a aussi quelques foyers intégristes, poussés, formés par d'autres pays... Là, personne n'y va, trop dangereux d'autant qu'il y a des élections en mai. Aux dires de mes amis philippins qui y
sont allés, les femmes musulmanes ne sont toujours pas voilées...
Comme toi, je suis contre toute forme d'intégrisme...
Pas le temps de bavarder plus si je veux aller voir d'autres matelots comme Alain Julien, puis je tenterai d'envoyer quelques nouvelles photos...
Gros bisous


Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis