Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 11:20
Ballade sous les ponts, les ponts de Paris

Soir d’été à l’aube d’un orage
Les tristes cieux arborent leur noirceur
Quai de Seine, suis à l’amarrage
Le bateau mouche part avec lenteur
Découvre de la ville les splendeurs
Le long des rives où les amoureux
Sous le morne ciel gris s’en vont  heureux.
En ce doux dimanche, ils partent   flâner
Sur les lourds pavés au passé glorieux
Sous les ponts de Paris vont  promener

Vient alors un amer déballage
Un de ceux qui bouleverse les cœurs
Aux yeux de tous git le décalage
Tous les oubliés sont là, crève cœur
La société les fuit avec rancœur
Ils sont là les tristement miséreux
Ils gisent délaissés et malheureux.
Vils déchets d’une société à damner
Sur les lourds  pavés au passé glorieux
Sous les ponts de Paris vont promener.

En cet unique soir de passage
Paris offre ces merveilles et ses peurs
Etrange mélange et vil présage
D’une ville malade en son cœur
Amoureux et clochards font ce jour cœur
Ils se croisent d’un  regard ulcéreux.
Les uns amers, les autres bienheureux
Au bord de Seine, tous enracinés
Sur les lourds pavés au passé glorieux
Sous les ponts de Paris vont promener.

En cette soirée aux bien tristes cieux
La ville les regarde dans les yeux
Foules bigarrées, ce soir, enchainées
Sur les lourds  pavés au passé glorieux
Sous les ponts de Paris vont promener.

Juillet 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by isabelle - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

écureuil bleu 20/12/2009 22:24


Bonsoir Isabelle. Tu as écrit un très beau poème pour parler des sans logis. Bravo à toi !


isabelle 20/12/2009 23:23


il y a deux ans, quand nicolas promettait !!!!
merci brigitte


armide pistol 20/12/2009 21:48


Amoureux et clochards se mettent à l'abri d'une société qui ne les comprend pas.


isabelle 20/12/2009 23:26


elles les excluent, las .....


ALAIN JULIEN 19/12/2009 19:42




- C'est quand même injuste , tu es une excellete photographe , mais je bave aussi sur tes textes . Tu as trop de "don" .Je vais finir par plus t'aimer TOI !!!!! Je rigoooollle !....................
Quoi que !!!!!!!!!!!!


isabelle 20/12/2009 21:02


non, non, moi je t'aime, quoiqu'il arrive, surtout quand tu me sors ton sourire ravageur....
merci mon p'tit poisson cher à mon coeur et un gros poutou


mom 19/12/2009 14:21


merci pour ton com bon we


isabelle 20/12/2009 21:02


de rien, mom, douce soirée


siratus 19/12/2009 00:51


Les années passent, rien n'a changé.
Ton poème est bien beau, Isabelle, comme ta photo sous le pont.
Gros bisous. Douce nuit


isabelle 20/12/2009 21:04


hélas, rien ne change, mais je refuse de croire que tout est figé ...
douce soirée belle sirène


Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis