humanisme

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Ami a posté cette vidéo , je l’ai regardée, parfois avec horreur, et pourtant sans véritable étonnement.

Je suis et je reste une antimilitariste convaincue, espérant avec un evéritable et naïve ferveur que l'homme comprendra un jour. Ce jour là, il comprendra sans doute qu'il tue sa terre nourricière, il comprendra que sa chasse réfrénée du profit tue sûrement plus 1,2 milliards de ses frères ...

Une dépressive utopiste était le sobriquet que je m'étais donné , il y a quelques années, je le revendique encore, aujourd'hui.

Pourtant, j'en suis arrivée à ne plus vouloir regarder les informations, simplement, pour me protéger de la tristesse que déclenchent toutes ces mauvaises nouvelles assénées sur un ton neutre et même parfois avec un léger sourire narquois.

Oui, me protéger de cette folie qui mène l’homme à la guerre, à la destruction de la terre,
À une débauche de découvertes macabres potentiellement capables de ranger Hiroshima
Dans le clan des bombinettes.

Oui, me protéger, de cette propension qu’a l’homme de ne tirer aucun leçon de son histoire et de reproduire avec une stupide et forcenée détermination des situations conflictuelles.

Oui, me protéger de cette incroyable voire impensable obéissance d’un peuple qui suit innocemment, en pleine confiance, semblant lobotomisé ce que son dirigeant exige de lui.

Oui, me protéger de l’homme qui se repait de violence jusque , dans ses temps libres, en passant des heures à regarder des films, et pire à interagir dans une réalité qui se veut virtuelle en appuyant lui même sur la gâchette de la manette de jeu qu’il tient dans sa main.

Oui, me protéger de certains intellectuels, je pense à un psychanalyste que j’ai croisé, qui pour accepter une réalité pour le moins déstabilisante, vont jusqu’à faire un scission entre la théorie de ce qui est bon ou ne l’est pas et la réalité afin de rendre cette réalité plus acceptable puisque , consensuellement, on recouvre, celle-ci, d’une dose de fatalisme qu’on étale en couche bien épaisse et qui , du coup, devient une réalité tangible.

Oui, pour me protéger de moi même qui aie bien trop tendance à la compassion, qui, malgré une naïveté et un utopisme revendiqués affiche également une lucidité qui, pour le coup n’incline pas vers l’optimisme.

Est il si facile, actuellement, de regarder en face ce monde qui semble vouloir avec une obstination effrayante aller vers l’auto-destruction ?
Je suis incapable de donner une réponse à cette question.

Pourtant, en moi, résonne une petite musique entêtante, qui me dit qu’il faut croire en l’humain, qu’il est capable en joignant ce qu’il y a de bon dans chaque entité des 7 milliards que compose cette humanité, de stopper cette course folle et de revenir à des valeurs plus en adéquation avec une terre qui ne cesse de nous montrer, à quel point ,elle se veut accueillante et capable de nous nourrir tous.

Alors, je revendique encore une fois cette lucidité qui me montre une réalité où l’homme est un prédateur ne respectant rien et  cet utopisme qui fait que, malgré tout, l’homme est potentiellement capable de faire table rase de ses abominables travers et de devenir humaniste.

Si nous n’y croyons plus, alors à quoi bon?
Tout est vain ....?? 

 

 


Samedi 13 juillet 2013 6 13 /07 /Juil /2013 13:06
- Par isabelle Cassou - Publié dans : humanisme - Communauté : écrire c'est hurler en silence
mouillez vous !!! - les 1 sont encore tout humides ...

 

 

 

 

messageicimaintenantsagesse.jpg

 

 

Vivre est un verbe qui ne se conjugue qu'au présent

 

 

Lundi 7 mai 2012 1 07 /05 /Mai /2012 21:58
- Par isabelle Cassou - Publié dans : humanisme - Communauté : Embellissons nous la vie
mouillez vous !!! - les 4 sont encore tout humides ...

 

 

 

 

http://img.src.ca/2012/04/04/635x357/120404_a86qg_tus_sistema_1_sn635.jpg

 

Je ne suis pas accroc à la télévision, mais, il faut bien admettre qu’elle  nous permet de nous ouvrir et de connaître des initiatives, hors du commun.

Je regarde la télévision la plupart du temps la nuit. Je suis tombée hier soir sur Arte sur un film intitulé :

 

El Sistema, la musique, l’avenir du Venezuela

 

 

Le titre, un brin accrocheur, retient tout d’abord mon attention.

 

José Antonio Abreu, petit homme d’un certain âge, raconte, raconte une histoire qui a commencé en 1975. Une histoire de musique, certes, mais aussi et surtout, une histoire communautaire et sociale.

Cet homme parle avec une grande douceur, un amour évident pour la musique, pour les enfants, et pour le lien assez improbable qu’il a su lier entre les deux.

On voit des enfants dés leur plus jeune âge partir en courant tous les après-midi pour faire de la musique.

Et pas n’importe quelle musique ! Et pas n’importe comment !

Tous se fait avec un mélange savant de joie de vivre et de sérieux. C’est un véritable délice de voir les enfants éblouis par la musique, emporté par la musique, mettant tout leur espoir, toutes leurs d’espérances dans la musique.

Beaucoup de ces gosses habitent des bidonvilles, pour eux l’avenir est plus qu’ incertain, mais la musique les sort d’un ordinaire difficile, de l’exclusion. Grâce à la musique, ils sont intégrés et leur vie change.

 

Ici, pas d’amateurisme, aujourd’hui c’est environ 250 000 enfants vénézuéliens qui sont sortis des rues grâce à ce programme. Il est d’ailleurs soutenu par les autorités vénézuéliennes.

 

Bon  OK, cette fois je suis très gourmande, je vous demande 1 heure de votre temps ;

Ce programme est encore disponible sur ARTE replay dont voici le lien

 

 http://videos.arte.tv/fr/videos/la_musique_avenir_du_venezuela-6619266.html

 

 

 

Il n’y restera sans doute que quelques jours.

 

Alors, si vous avez 1 heure à consacrer aux enfants, à la musique, à un homme hors du commun, musicien, professeur, et surtout un homme qui a décidé de refuser l’exclusion sociale et de consacrer sa vie à sortir les enfants d’une situation qui pourrait sembler inextricable.

 

Dans ce monde de fous, où chaque jour on nous apprend des catastrophes, des famines, des attentats, des guerres, ce genre de films fait du bien.

Il me prouve peut-être à moi, l’utopiste dépressive, que de l’utopie à la réalité il n’y a parfois qu’un pas. Il suffit juste qu’un homme passionné décide de changer les choses.

Je ne sais pas pour vous, mais quant à moi, je bénis et admire cet homme car tant qu’il existera encore sur cette planète des personnes comme lui, l’espoir sera toujours permis…

 

 

 

 


 

Vendredi 4 mai 2012 5 04 /05 /Mai /2012 20:38
- Par isabelle Cassou - Publié dans : humanisme - Communauté : ARCHITECTES D'INTERCOEURS
mouillez vous !!! - les 5 sont encore tout humides ...

link  

 

messagebedosbienenfoire.jpgBedos a écrit ces mots  exeptant

 pauvre, riche et blanc que j'ai ajouté

oki, suis d'&ccord, il est gaucho

Mais réfléchissons y quand même


En cette période électorale, où nous entendons tout et n’importe quoi, j’aimerais vous faire découvrir un texte très intéressant diffusé par l’association

ATD quart monde

(Soit Agir Tous pour la Dignité)

Ce mouvement a été crée en 1957 par le père Joseph Wresinski.
Le but de ce mouvement est de lutter conte la pauvreté où qu’elle soit.
Un ami m’a fait remarquer à juste titre que ce mouvement n’a rien d’un rassemblement de gauchistes, ce qui, à mon humble avis, devrait apporter d’autant plus de crédibilité au document qui va suivre.

Il ne se passe pas une journée sans que nous ayons à subir des mails racistes, des «convictions nationalistes» anti étrangères presque par principe. Le discours n’est pas nouveau, me direz vous !

Certes, mais il prend une ampleur bien triste.
Je ne parle pas des politiques; bien qu’il soit étonnant qu’en 5 ans, le front national soit redevenu fort et surtout soit d’en coup devenu «fréquentable», mais, bon ça, c’est une autre histoire ...

J’aimerais parler de la pauvreté, de l’étranger, non pas, comme un enjeu ou un frein économique, mais comme étant un homme, une femme, un enfant, un être comme nous, doté de 2 mains, 2 bras, 2 jambes, 2 pieds, oreilles, yeux, bouche, cerveau etc.


Cet être a eu la malchance de naitre au mauvais endroit. S ‘il est étranger, il est le diable puisqu’il vient manger notre pain, voler nos emplois, s’engraisser de nos aides sociales.

Je ne me trompe pas ? C’est bien là le coeur des préoccupations des français ? Du moins d’une partie d’entre eux ?

Alors, lisez, fouillez les liens qui documentent cet article.
Et ne vous laissez plus abuser par des discours en grande partie mensongers et surtout porteurs de le pire des choses:

la haine de l’autre.


Voici le lien vers l’article d’ATD


 

 

http://www.atd-quartmonde.fr/Les-idees-fausses-ca-suffit.html 

 

l

 


 

clicagranditartnouveau


Vendredi 4 mai 2012 5 04 /05 /Mai /2012 19:28
- Par isabelle Cassou - Publié dans : humanisme - Communauté : VOTRE ACTUALITE A LA UNE !
mouillez vous !!! - les 1 sont encore tout humides ...

 

 

 

 

 

 

 

Ce centre est sur un territoire français.

Ces personnes, hommes, femmes, enfants, nourissons ont commis un terrible crime.

Ils ont désiré venir en France pour vivre mieux.

Alors, ils sont emprisonnés.

 

 

 

Jeudi 3 mai 2012 4 03 /05 /Mai /2012 13:22
- Par isabelle Cassou - Publié dans : humanisme - Communauté : Humeurs
mouillez vous !!! - les 1 sont encore tout humides ...

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Un peu de Moi

En Musique ...

Profil

  • isabelle Cassou
  • dépressive utopiste: isabelle
  • Femme
  • cinema poesie philosophie lire écrire
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

A partager

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés