Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 20:09

 

Hé oui, me revoilà, je sais, je sais, vous vous demandez, depuis le temps, où en est elle ?

A-t-elle craqué ou tient elle bon contre choucroute et cassoulet ?

Rassurez vous, je suis toujours aussi motivée, sérieuse et à vrai dire, j’ai assez peu d’envies.

J’aurais aimé vous dire j’en ai perdu 2..., mais non 19.8 très exactement ce matin soit 88.7 kg, c’est une petite miette, un peu rageant mais bon on fêtera ça la semaine prochaine à coup de coca light et pour l’occasion on se paiera le luxe d’une rondelle de citron, lol !

 Je commence à redécouvrir mon corps et c’est merveilleux. Je porte des vêtements plus moulants, exit les sacs à patates sans forme.

 

 Encore 10 pour  revenir au poids d’avant l’arrêt du tabac et de la déprime, c’est assez agréable de savoir que plus de la moitié du chemin est parcourue.

Je vais, je pense essayé d’en grappiller une petit dizaine de plus, si possible, mais bon comme disais le petit lion (dont j’ai oublié le nom…avis aux amateurs) « c’est une autre histoire ».

Je ne tiens pas à m’imposer des objectifs trop contraignants, j’avance tranquillement, pour l’instant tout va bien, « pourvu que ça dure " ……

Merci à mon noyau dur de lecteurs fidèles et @ bientôt…

 

Repost 0
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 15:36

 

 

Bon, ok, j’ai toujours de bonnes excuses pour ne pas respecter mes engagements hebdomadaires, mais là, je jure, bon je ne crache pas, parce que je suis bien élevée, mais le cœur y est, je jure donc que j’ai de vraies raisons, c’est la faute d’aol, na ! Impossible de publier mes articles en bas débit.

 Mais bon, je compte sur votre fidélité pour venir jeter un œil et trouver de nouveaux articles.

Aujourd’hui, la balance affiche 91.4 : soit 17.1 kg, mes proches commencent à le voir vraiment, mon psy, endocrino et médecin de famille m’ont félicitée, et j’en suis heureuse.

 

 

e peux rentrer dans des vêtements oubliés.

Ma motivation est toujours forte, je confesse, une journée off, il y a 2 semaines environ, en 1 mois et demi c’est raisonnable.

J’ai poussé le vice à faire une tarte tatin qui embauma mon appartement pendant des heures, juste pour le plaisir de la voir dévorée par les autres pendant que je dégustais un flan vanille hyper protéiné.

Je voulais vous faire part d’une manière, un rien maso mais efficace, pour entretenir cette motivation : rentrer dans un magasin qui s’arrête au 44, y découvrir des robes absolument divines qui si vous aviez 20 kg en moins vous feraient belle à craquer. Mais voilà…….

 Frustration terrible pour une femme coquette qui a envie de plaire, un seul remède : continuer, ne pas faiblir, être forte.

Mon corps me remercie chaque jour.

Mon moral n’est pas toujours au beau fixe en ce moment, sans doute l’arrivée de l’hiver, mais ce régime c’est une belle victoire et j’en suis fière.

@ Bientôt.

 

 

Isabelle.

 

Repost 0
25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 23:26

Je manque à tous mes devoirs. Vous êtes toujours là, cette poignée d’irréductibles qui vient régulièrement prendre des nouvelles et je n’ai encore pas respecté notre rendez vous hebdomadaire. Avec excuses et deux jours de retard, voilà mon article.

 

 

 

Lundi : 94.5 kg soit 14 kg

Le roi n’est pas mon cousin ! Je suis très fière de ce résultat. Sur ce, je suis toujours aussi sérieuse et indétournable du droit chemin de l’hypocalorique. Bon, c’est vrai, je confesse avoir trempé un petit bout de pain dans une sauce aux doux aromes, mais je jure qu’elle était à base d’huile d’olive (lol)

 Pour l’instant, le résultat aidant, je n’ai qu’assez peu d’envies. Bien sur, mon frigo ne contient que viande, légumes verts et coca light (il est autorisé, j’ai demandé). A ce propos, il est intéressant de savoir qu’au dernier congrès concernant la diététique, il a été démenti cette théorie qui consistait à dire que le goût sucré sans l’apport réel de sucre suffisait à déclancher une production d’insuline. Alors, pourquoi me priverai je de ce petit plaisir très light ?

 Je vais au restau régulièrement et me tiens strictement à ce qui m’est autorisé. Les légumes verts sont maintenant sur toutes les cartes. Je les adore, ce n’est donc pas une corvée de les déguster. Les sucreries en tout genre ne me manquent toujours pas. Ma motivation est toujours aussi forte. Mon premier objectif est de descendre en dessous de 80 kg, le poids qui était le mien avant d’arrêter de fumer. Je sais que c’est tout à fait à ma portée. A ce moment là, je verrais où j’en suis et si je peux espérer descendre un peu plus. Mais, nous n’en sommes pas là.

 Je continue le yoga et adore sentir mon corps se transformer lentement mais sûrement. Grâce au yoga, j’appréhende en temps réel ce nouveau corps qui se sculpte au fil des jours. Je suis admirative de la vitesse à laquelle il progresse gagnant en souplesse, en agilité. J’ai également pris conscience qu’il me restait, heureusement, des bases correctes : abdominaux, etc.…

 Voilà un petit bilan après presque deux mois. Je me rends compte que maigrir est aussi une manière de se reprendre en main, de s’intéresser à soi. Cela s’inscrit dans mon parcours actuel.

 Merci de votre fidélité et à très bientôt.

 

Repost 0
9 octobre 2006 1 09 /10 /octobre /2006 17:19

.

 

 Je sens bien que le suspens est à son comble.

Pas d’article pendant 3 semaines, que se passe t’il ? A elle craqué lamentablement voire honteusement sans oser l’avouer ?

Je ne vous laisse pas languir, chers fidèles lecteurs, je tiens bon.

Si j’ai et je m’en excuse délaissé ce blog, c’est simplement par manque de temps.

 r, s’il est une chose importante concernant l’absorption trop importante de nourriture, c’est bien l’ennui. Manger devient, alors, une occupation, une manière de combler une insuffisance.

 J’ai un emploi du temps chargé et de ce fait ni mon estomac, ni mon cerveau ne s’arroge le droit de venir me parler de faim.

 Mais, le plus dangereux reste bien sur, l’envie, la lassitude des goûts fades (zut, ça me vient d’un coup, « mais à quoi ça sert que Ducros y se décarcasse ! »).

 Hé bien, ô merveille pas l’ombre d’une ! Quelle chance me direz vous ? Et bien, non, rien à voir,« c’est la tête, docteur ! ».

 Bon aller, j’arrête de tourner autour du pot, je ne suis plus un quintal !! 97.4 kg ce matin, soit 11.1 kg en moins en 6 semaines.

 Et si je jouais les fières à bras en commençant ce régime en prétendant que les résultats en kilos graisseux et rebutants m’importaient peu, la disparition d’un troisième chiffre il y a une semaine fut une belle joie et la satisfaction sonnante de mes efforts à avaler ces bouillies globalement assez immondes.

 Je continue le yoga, au rythme de 2 séances par semaine et surprise ce matin, ce que j’étais dans l’incapacité de réaliser au début, devient au fil des jours bien plus facile. Mon corps rouillé reprend vie et il me faut l’avouer, j’en éprouve un délicieux plaisir.

 C’est si étonnant après un exercice de sentir sa moitié gauche totalement différente de la droite.  Ce ressenti, je l’ai éprouvé pour la première fois, il y a peu, simplement parce que j’ai pris le temps d’être à la  totale écoute de mon corps.

 Et voilà que ce corps si malmené depuis des mois, semble me dire : « bravo isabelle, c’est bien, tu vas enfin me connaître jusqu’aux bouts des doigts et en éprouver un extrême bien être »

 Voilà, très chers lecteurs, des nouvelles aussi fraîches que le brocoli vapeur qui cuit dans mon four !

 Bonne semaine à vous et à très bientôt

 

 

 

Repost 0
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 17:59

.

3 semaines et je déçois déjà mes fidèles lecteurs, nous sommes mercredi, je publie mon article avec  2 jours de retard !

Lundi matin : 102.3 soit 6.2 kg en 3 semaines.

Je reste motivée et sérieuse, ne m’autorisant aucun écart, pas l’ombre d’une sucrerie dans mon estomac. En toute honnêteté, ça ne me manque pas, enfin pas encore.

J’ai suivi hier mon premier cours de yoga. J’ai adoré en tant qu’ une adepte de la relaxation.

Etant au régime, je vais être d’autant plus attentive à mon corps et à sa transformation.

 Le plus difficile quand on subit des gros écarts de poids est de continuer à garder à l’esprit la réelle apparence de son propre corps. Il y a souvent un décalage dans le temps.

Le yoga est une introspective corporelle, sensorielle et spirituelle.

 

 

 Je ne peux trouver meilleur moment dans mon parcours de vie pour m’y intéresser. ^

 

 

J’ai besoin de canaliser mon énergie.

Je vais de nouveau, regarder, écouter ce corps que j’ai tant délaissé depuis des mois.

 

Il a 45 ans et il va réapprendre à vivre. Il est peut être temps que je lui offre une hygiène alimentaire et « sportive » dont il est privé depuis bien des années.

 Hier, je l’ai attentivement regardé de l’intérieur. Il est certes le résultat d’un laisser aller évident, mais il est potentiellement capable de changer, de supporter malgré un dos bien cassé, une discipline nouvelle. En faisant les mouvements, une seule chose m’a gêné, c’est ce ventre si présent que pour un peu je ne verrais plus mes pieds. Il m’empêche d’aller au bout de certaines postures par sa seule présence. Si comme je le pense, le yoga prend place dans ma vie, j’ai très envie que ce ventre disparaisse afin de progresser… bon j’anticipe, mais il faut savoir saisir les motivations supplémentaires, non ?

 Bonne semaine à vous, ma petite poignée de lecteurs fidèles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 15:02

.

 

 

Deux semaines, et ce que je craignais est arrivé seulement 400 gr en moins cette semaine, je mentirais en disant que je ne suis pas déçue.

Pourtant, 5 kilos en 2 semaines, c’est très très bien.

Toujours la veille histoire qui veut que certains jours on voit mieux le verre à moitié vide que celui à moitié plein.

Les déprimées au régime, c’est pas simple ! Et en plus j’essaie de stopper les somnifères.

 

 Voilà c’est tout moi, je me mets des défis à relever alors que rien ne presse.

Le régime avant tout, c’est ma priorité, celle de mon dos qui me fait souffrir, celle de mon ego qui aimerait se regarder dans une glace.

Alors, pas de faiblesse, pas de compromis, je respire profondément et admire ma volonté intacte, forte et (il suffit de s’en convaincre) indestructible. Après tout, quelques sacrifices pendant quelques mois, qu’est ce contre un corps qui se reconnaît enfin ?

 Non, erreur, ce n’est pas la bonne question, il ne s’agit pas de sacrifice durant quelques mois, mais de réapprendre une hygiène de vie, des habitudes alimentaires saines. Il s’agit d’enfin se retrouver et cette fois à jamais, il s’agit de ne plus faire souffrir ce corps inutilement.

 Cette déprime est une difficulté, et pourtant un atout soigner le corps et l’esprit, n’est ce pas complémentaire ?

 

Esprit sain dans corps sain, je n’invente rien (je vous passe la version latine, bien plus chic, mais  elle m’échappe là, de suite, rire)

Je suis allée au forum des associations et j’y ai rencontré une charmante dame qui ne demande qu’à accueillir de nouveaux membres au club de yoga. Je suis très tentée, c’est une approche pas sportive au sens littéral et habituel du terme, mais là encore un lien corps esprit dans lequel je pense me plaire. Les cours commencent le 18, je vais essayer.

Je tiens à remercier les visiteurs de ce blog, 8 samedi, c’est un record ! Je suis ravie que ces mots ne soient pas qu’une bouée à la mer, mais trouvent un public pour l’instant muet mais pourquoi pas interactif dans les jours à venir.

N’hésitez pas, dites moi, ce que vous pensez de cette expérience …

A la semaine prochaine pour un nouvel article

 

 

 

 

 

Repost 0
4 septembre 2006 1 04 /09 /septembre /2006 23:42

 

 

 

 

 

 

Nous sommes lundi, une semaine est passée.

J’ai, ce matin, hésité à me peser. En effet, je ne veux pas que le nombre de kilos perdus soit un objectif, une prévision des semaines à venir.

 Ma motivation est réelle, forte. Durant cette semaine, je ne me suis laissée aller à aucune déviation, tentation.

 A chaque fois que mon dos me fait souffrir, je l’imagine avec 30 kilos en moins, je pressens son futur bonheur, et oui les dos ont droit au bonheur ! Na !

 ’ai eu très faim les premiers jours, maintenant, ça va.

 

 Je suis au début d’une  aventure qui va durer des mois et qui va m’apporter le confort et une bien meilleure image de moi.

 Cette semaine, je suis allée, comme toute femme un rien coquette, regarder les collections d’hiver. Et quelle terrible frustration de regarder un joli bustier en dentelle absolument craquant, d’imaginer en quelle occasion on pourrait le porter si toutefois on avait la possibilité de rentrer dedans. J’ai pris une résolution ferme, je n’achèterai pas de vêtements grandes tailles. Privée de ces petites folies !!

 A moins dix kilos, je m’offrirai un bel ensemble de lingerie (c’est mon pêché mignon), une récompense en quelque sorte…

Mais, nous n’en sommes pas là. Avant, il va falloir tout réapprendre, changer mon hygiène alimentaire, ne plus me satisfaire de mon  laisser aller complaisant.

 Chaque lundi, j’écrirai, ici, les impressions, les facilités ou les difficultés de la semaine.

 Mettre des mots sur cette expérience me permettra de la rendre encore plus tangible et d’importance.

Je me suis finalement pesée : 104 kg soit – 4.4 kg.

 Je sais que c’est très spectaculaire la première semaine, le rythme va devenir plus lent dans les semaines à venir. Je ne focalise pas sur le nombre de kilos perdus mais sur la redécouverte de ma silhouette d’il y a trois ans.

 A la semaine prochaine…..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 20:51

.

 

Aujourd’hui, je commence mon énième régime.

Je ne suis pas la seule à avoir passé sa vie à jouer au yoyo.

Je  ne suis pas la seule à connaître les mille et une façons de perdre les kilos en trop et à connaître la seule qui évite de ne pas les reprendre.

Alors aujourd’hui, je tente une nouveauté, partager mon expérience, lui offrir un suivi public, un défi ? Peut être, mais aussi une manière de chercher de l’entre aide ou d’en offrir qui sait ?

Première étape : révéler un nombre tenu secret : 108.4 (pour 1.75m) ce matin.

 euxième étape : définir les motivations, aujourd’hui, les miennes sont simples en premier lieu un dos qui est en trop mauvais état pour supporter plus longtemps ce poids inutile, et puis L’envie de me regarder de nouveau.

 

Troisième étape : trouver la méthode, je fais simple diète hyper protéinée prescrite par un médecin. Le principe est de prendre des protéines par l’intermédiaire de sachets ou barres, ou boissons toutes prêtes. La méthode comprend 4 stades qui conduisent à terme à une alimentation équilibrée.

 Je serais tentée de dire, peut importe la méthode, l’essentiel est qu’elle soit adaptée à ma vie.

 Je ne veux pas dans ce blog, faire l’apologie d’une quelconque méthode, je tiens juste à partager mon quotidien de gourmande au régime, mes hauts, mes bas, les résultats.

 ’ai essayé de me convaincre depuis quelque temps que j’assumais totalement mes rondeurs, mais force m’est de reconnaître que je suis bien mieux dans ma peau sans 30 kg superflus. Je crois  qu’il est difficile de faire comprendre aux autres cette sorte de décalage avec  sa propre image. J’ai repris 30 kg en environ 3 ans après avoir arrêté de fumer.

 Je réalise plusieurs mois après cette prise rapide, ce qu’est ma nouvelle image. Bien sur, mon entourage m’a gentiment sur la pointe des pieds, suggéré de faire attention. Je suis déprimée depuis 2 ans, sous traitement et je me suis retrouvée  enfermée dans un cercle vicieux dont je viens seulement de prendre conscience. Il ne tient qu’à moi d’ouvrir les yeux et de briser ce qui n’est en aucun cas une fatalité mais un laissez aller complet de mon alimentation.

 Je tente aujourd’hui, une reprise en main, la recherche d’une nouvelle hygiène de vie. Si vous voulez partager cette aventure avec moi, n’hésitez pas à m’écrire. Cet espace se veut ouvert à tous aux gros, aux maigres, aux « bien dans leur peau », aux complexés,  à ceux qui assument, à ceux qui le font moins. Il ne se veut pas didactique mais le reflet d’un vécu, en toute simplicité

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis