Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 13:06

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Ami a posté cette vidéo , je l’ai regardée, parfois avec horreur, et pourtant sans véritable étonnement.

Je suis et je reste une antimilitariste convaincue, espérant avec un evéritable et naïve ferveur que l'homme comprendra un jour. Ce jour là, il comprendra sans doute qu'il tue sa terre nourricière, il comprendra que sa chasse réfrénée du profit tue sûrement plus 1,2 milliards de ses frères ...

Une dépressive utopiste était le sobriquet que je m'étais donné , il y a quelques années, je le revendique encore, aujourd'hui.

Pourtant, j'en suis arrivée à ne plus vouloir regarder les informations, simplement, pour me protéger de la tristesse que déclenchent toutes ces mauvaises nouvelles assénées sur un ton neutre et même parfois avec un léger sourire narquois.

Oui, me protéger de cette folie qui mène l’homme à la guerre, à la destruction de la terre,
À une débauche de découvertes macabres potentiellement capables de ranger Hiroshima
Dans le clan des bombinettes.

Oui, me protéger, de cette propension qu’a l’homme de ne tirer aucun leçon de son histoire et de reproduire avec une stupide et forcenée détermination des situations conflictuelles.

Oui, me protéger de cette incroyable voire impensable obéissance d’un peuple qui suit innocemment, en pleine confiance, semblant lobotomisé ce que son dirigeant exige de lui.

Oui, me protéger de l’homme qui se repait de violence jusque , dans ses temps libres, en passant des heures à regarder des films, et pire à interagir dans une réalité qui se veut virtuelle en appuyant lui même sur la gâchette de la manette de jeu qu’il tient dans sa main.

Oui, me protéger de certains intellectuels, je pense à un psychanalyste que j’ai croisé, qui pour accepter une réalité pour le moins déstabilisante, vont jusqu’à faire un scission entre la théorie de ce qui est bon ou ne l’est pas et la réalité afin de rendre cette réalité plus acceptable puisque , consensuellement, on recouvre, celle-ci, d’une dose de fatalisme qu’on étale en couche bien épaisse et qui , du coup, devient une réalité tangible.

Oui, pour me protéger de moi même qui aie bien trop tendance à la compassion, qui, malgré une naïveté et un utopisme revendiqués affiche également une lucidité qui, pour le coup n’incline pas vers l’optimisme.

Est il si facile, actuellement, de regarder en face ce monde qui semble vouloir avec une obstination effrayante aller vers l’auto-destruction ?
Je suis incapable de donner une réponse à cette question.

Pourtant, en moi, résonne une petite musique entêtante, qui me dit qu’il faut croire en l’humain, qu’il est capable en joignant ce qu’il y a de bon dans chaque entité des 7 milliards que compose cette humanité, de stopper cette course folle et de revenir à des valeurs plus en adéquation avec une terre qui ne cesse de nous montrer, à quel point ,elle se veut accueillante et capable de nous nourrir tous.

Alors, je revendique encore une fois cette lucidité qui me montre une réalité où l’homme est un prédateur ne respectant rien et  cet utopisme qui fait que, malgré tout, l’homme est potentiellement capable de faire table rase de ses abominables travers et de devenir humaniste.

Si nous n’y croyons plus, alors à quoi bon?
Tout est vain ....?? 

 

 


Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans humanisme
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 21:58

 

 

 

 

messageicimaintenantsagesse.jpg

 

 

Vivre est un verbe qui ne se conjugue qu'au présent

 

 

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans humanisme
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 20:38

 

 

 

 

http://img.src.ca/2012/04/04/635x357/120404_a86qg_tus_sistema_1_sn635.jpg

 

Je ne suis pas accroc à la télévision, mais, il faut bien admettre qu’elle  nous permet de nous ouvrir et de connaître des initiatives, hors du commun.

Je regarde la télévision la plupart du temps la nuit. Je suis tombée hier soir sur Arte sur un film intitulé :

 

El Sistema, la musique, l’avenir du Venezuela

 

 

Le titre, un brin accrocheur, retient tout d’abord mon attention.

 

José Antonio Abreu, petit homme d’un certain âge, raconte, raconte une histoire qui a commencé en 1975. Une histoire de musique, certes, mais aussi et surtout, une histoire communautaire et sociale.

Cet homme parle avec une grande douceur, un amour évident pour la musique, pour les enfants, et pour le lien assez improbable qu’il a su lier entre les deux.

On voit des enfants dés leur plus jeune âge partir en courant tous les après-midi pour faire de la musique.

Et pas n’importe quelle musique ! Et pas n’importe comment !

Tous se fait avec un mélange savant de joie de vivre et de sérieux. C’est un véritable délice de voir les enfants éblouis par la musique, emporté par la musique, mettant tout leur espoir, toutes leurs d’espérances dans la musique.

Beaucoup de ces gosses habitent des bidonvilles, pour eux l’avenir est plus qu’ incertain, mais la musique les sort d’un ordinaire difficile, de l’exclusion. Grâce à la musique, ils sont intégrés et leur vie change.

 

Ici, pas d’amateurisme, aujourd’hui c’est environ 250 000 enfants vénézuéliens qui sont sortis des rues grâce à ce programme. Il est d’ailleurs soutenu par les autorités vénézuéliennes.

 

Bon  OK, cette fois je suis très gourmande, je vous demande 1 heure de votre temps ;

Ce programme est encore disponible sur ARTE replay dont voici le lien

 

 http://videos.arte.tv/fr/videos/la_musique_avenir_du_venezuela-6619266.html

 

 

 

Il n’y restera sans doute que quelques jours.

 

Alors, si vous avez 1 heure à consacrer aux enfants, à la musique, à un homme hors du commun, musicien, professeur, et surtout un homme qui a décidé de refuser l’exclusion sociale et de consacrer sa vie à sortir les enfants d’une situation qui pourrait sembler inextricable.

 

Dans ce monde de fous, où chaque jour on nous apprend des catastrophes, des famines, des attentats, des guerres, ce genre de films fait du bien.

Il me prouve peut-être à moi, l’utopiste dépressive, que de l’utopie à la réalité il n’y a parfois qu’un pas. Il suffit juste qu’un homme passionné décide de changer les choses.

Je ne sais pas pour vous, mais quant à moi, je bénis et admire cet homme car tant qu’il existera encore sur cette planète des personnes comme lui, l’espoir sera toujours permis…

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans humanisme
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 19:28

link  

 

messagebedosbienenfoire.jpgBedos a écrit ces mots  exeptant

 pauvre, riche et blanc que j'ai ajouté

oki, suis d'&ccord, il est gaucho

Mais réfléchissons y quand même


En cette période électorale, où nous entendons tout et n’importe quoi, j’aimerais vous faire découvrir un texte très intéressant diffusé par l’association

ATD quart monde

(Soit Agir Tous pour la Dignité)

Ce mouvement a été crée en 1957 par le père Joseph Wresinski.
Le but de ce mouvement est de lutter conte la pauvreté où qu’elle soit.
Un ami m’a fait remarquer à juste titre que ce mouvement n’a rien d’un rassemblement de gauchistes, ce qui, à mon humble avis, devrait apporter d’autant plus de crédibilité au document qui va suivre.

Il ne se passe pas une journée sans que nous ayons à subir des mails racistes, des «convictions nationalistes» anti étrangères presque par principe. Le discours n’est pas nouveau, me direz vous !

Certes, mais il prend une ampleur bien triste.
Je ne parle pas des politiques; bien qu’il soit étonnant qu’en 5 ans, le front national soit redevenu fort et surtout soit d’en coup devenu «fréquentable», mais, bon ça, c’est une autre histoire ...

J’aimerais parler de la pauvreté, de l’étranger, non pas, comme un enjeu ou un frein économique, mais comme étant un homme, une femme, un enfant, un être comme nous, doté de 2 mains, 2 bras, 2 jambes, 2 pieds, oreilles, yeux, bouche, cerveau etc.


Cet être a eu la malchance de naitre au mauvais endroit. S ‘il est étranger, il est le diable puisqu’il vient manger notre pain, voler nos emplois, s’engraisser de nos aides sociales.

Je ne me trompe pas ? C’est bien là le coeur des préoccupations des français ? Du moins d’une partie d’entre eux ?

Alors, lisez, fouillez les liens qui documentent cet article.
Et ne vous laissez plus abuser par des discours en grande partie mensongers et surtout porteurs de le pire des choses:

la haine de l’autre.


Voici le lien vers l’article d’ATD


 

 

http://www.atd-quartmonde.fr/Les-idees-fausses-ca-suffit.html 

 

l

 


 

clicagranditartnouveau


Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans humanisme
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 13:22

 

 

 

 

 

 

 

Ce centre est sur un territoire français.

Ces personnes, hommes, femmes, enfants, nourissons ont commis un terrible crime.

Ils ont désiré venir en France pour vivre mieux.

Alors, ils sont emprisonnés.

 

 

 

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans humanisme
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 21:34
http://bayan1989.files.wordpress.com/2009/04/milgram1.jpg

Hier soir, j’ai pleuré devant ma TV

J’ai pleuré parce que je n’ai pas compris
J’ai pleuré parce que c’était désespérant
J’ai pleuré parce que c’est effrayant

...

La bande annonce de l’émission racolait, il y a quelques jours, sur France 2:
Un titre accrocheur

«Le jeu de la mort»

En voyant la bande annonce, j’ai immédiatement reconnu l’expérience de Milgram et ai été viscéralement outrée que l’on puisse utilisée cette expérience scientifique à des fins d’audience et de spectaculaire.
Et au fond de moi, une petite voix m’a dit, attends, regarde et tu verras ...
(heu, la palisse, es tu là ?)  ....
Tout de même, nous sommes sur France 2, service publique !

A ce moment là, ai je cru que la TV pourrait être capable de .... ?
J’avoue un doute et il est terrifiant d’imaginer qu’un jour, peut être, certains garde fous sauteront.
Mais pour l’instant : vive le CSA qui veille, aussi imparfait soit il, bien que les mea culpa obligatoires et récents de nos journaux télévisés nous rassurent sur sa vigilance.
Mais je m’égare, c’est une autre histoire ....

Pour ceux qui ne la connaisse pas, voici un rappel succinct de l’expérience de Milgram.
Elle fut menée aux débuts des années 60, aux états unis.
"Elle cherchait à évaluer le degré d'obéissance d'un individu devant une autorité qu'il juge légitime et à analyser le processus de soumission à l'autorité, notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet."
Clairement: un individu pose des questions à un autre et doit envoyer des décharges électriques de plus en plus puissantes à chaque mauvaise réponse.
"L'objectif réel de l'expérience est de mesurer le niveau d'obéissance à un ordre même contraire à la morale de celui qui l'exécute. Des sujets acceptent de participer, sous l'autorité d'une personne supposée compétente, à une expérience d'apprentissage où il leur sera demandé d'appliquer des traitements cruels (décharges électriques) à des tiers sans autre raison que de « vérifier les capacités d'apprentissage »."
Ces décharges ne sont, bien entendu, pas réellement envoyées, mais le sujet l’ignore.
Il n’y a aucun enjeu, le poseur de questions touche 4 dollars.
Je vous invite à lire un article sur cette expérience qui, sur le principe, est très intéressante.


En prenant un peu de recul, il était assez improbable , que l'on puisse croire en quelque chose d'aussi énorme, soit la torture, en direct, sur nos écrans.
Pourtant ....

Il est regrettable que certains chiffres aient été occultés quant au déroulement du recrutement des personnes participant au jeu.
(nombre de personnes refusant dés la première entrevue, entre autre)
Au départ, un panel large de 13000 personnes est concerné et on nous dit qu'après quelques tris successifs, ce nombre est ramené à 80,
de quelle manière ?
Selon quels critères ?
On l’ignore, et c’est bien dommage !

Bref, le «pilote du jeu» est tourné sur 10 jours et les chiffres tombent, 81 % des 80 personnes vont aller jusqu’au bout: soit des décharges de 450V envoyées sous les cris de celui qui est censé les recevoir, et qui d'ailleurs hurle ne plus vouloir jouer, juste parce qu’une animatrice TV leur en donne fermement l’injonction par 4 fois et qu'un public , parait il, non dupe, les entourage à coup de : "le million, le million " , million qui, je le rappelle, ne sera pas touché par les candidats, car il savent être dans la phase expérimentale d'une emission TV.

En voyant cela, hier soir, j'ai éprouvé dégout, colère, incompréhension face à une société qui produit d'"éventuels" tortionnaires sagement obéissants, plaçant une animatrice TV au rang d'autorité.

J’ai été bouleversée par l’idée qu’une autorité, malgré tout le poids des affreux exemples de l’histoire, qui est encore bien gravée dans notre mémoire collective, puisse transformer un homme, sans doute compatissant, en un tortionnaire à «l’insu de son plein gré».

Alors que ces 80 personnes à un moment ou un autre se sont retrouvées devant un choix cornélien:
soit cesser de torturer un être humain inconnu et par la même respecter des valeurs humaines et emphatiques en adéquation avec leur morale la plus intime
ou obéir à un ordre aussi stupide et cruel soit il.
81 % de ces personnes ont oublié les valeurs humaines au profit de l'obéissance aveugle.

J'ai été agacée qu'un philosophe en pantalons courts soit contre le rappel d'un holocauste gravé dans nos mémoires, une candidate l'a clairement fait savoir en se retrouvant dans «l'esprit» d'un médecin nazi et se dégoutant soudain.

Il est clair que nous avons assisté à une "expérience spectacle", qui laisse à posteriori, un léger gout amer de manipulation en vu de belle audience et d’images chocs, d’ailleurs annoncées par l’animateur de la soirée ...nous disant que nous ne sortirions pas indemnes de tout cela.

Pourtant, au delà des «flous» qui entourent cette expérience, ce chiffre de 81% de soumis inconditionnels est affreusement criant dans une société ultra libérale.
Personnellement, étant une anti militariste convaincue, non violente, membre d'ONG pour la défense des droits humains, ces 81 %, aussi contestables soient ils, me terrifient .
puissent ils faire réfléchir tout un chacun .....

La TV nous a gratifié, de son show, nombriliste, sous couvert de s’auto-analyser, elle se pose en «autorité» et s’octroie un rôle sociale d'autorité établie qui je l’espère sincèrement, n’est que le reflet de son narcissisme.

Certains estiment dans la presse que l’argent est un moteur «acceptable» et qu’après tout, rester implacable et continuer à torturer serait alors  «rendre service» à ce pauvre homme, incapable de prendre une décision «saine» car envahi par la souffrance.
Il serait, de ce fait, tout à fait «justifié» de torturer et le mot est loin d’être faible, 400V, si on le fait pour une «bonne cause», soit en l'instance 1 million d’euros (virtuel, je le rappelle).

Voilà qui va bien amuser les américains qui ont torturés les prisonniers de Guantanamo pour la cause qui leur apparaissait la plus noble qui soit, la lutte contre le terrorisme !!!
Je vous fais grâce des milliers d’exemples actuels où des gouvernements, des religions, des systèmes politiques voire économiques pratiquent la torture pour des causes toutes plus nobles les unes que les autres !!!!

Si l'obéissance est à ce point aveugle dans un pays comme le notre, libéral, où les individus sont censés pouvoir à tout moment conserver leur libre arbitre,
ne serait ce qu’en manifestant contre l’autorité, que penser des pays totalitaires ?

Tout cela me fait peur.

Je déteste l’idée de vivre dans une société où l’humain se plie à l’autorité par confort, facilité, juste parce qu’il est bien plus simple de rentrer dans le moule.



Et, une chose me fait affreusement mal aux tripes ,

Encore et toujours, est bafouée, la seule vrai règle:
La seule qui vale de se battre pour elle
La seule qui devrait être un consensus universel
Incontestable,loi humaine ou divine:

Tu ne tueras point .


ce monde est il devenu fou et est il, donc, condamné à le rester ?


Repost 0
Published by isabelle - dans humanisme
commenter cet article
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 15:52







j’ai eu hier soir une discussion houleuse sur, pour résumer, le traitement  "apporté"  par la France aux « sans papiers », sachant par exemple que dans notre pays, certains enfants sont détenus dans des centres de rétention, au mépris de toutes les lois internationales protégeant l’enfant.....

les migrations de population vont aller en s’accentuant , ce n’est pas moi qui le dit, mais tous les savants économistes, et cette accentuation est en rapport direct avec le fossé de plus en plus creusé entre les pays riches et les émergents ou pauvres.; là encore, je n'invente rien.

certes accueillir ici, passez moi l’expression que je choisis simpliste volontairement, « toute la misère du monde » n’est pas envisageable, cependant peut on en vouloir et le rendre hors le loi, à un africain n’ayant rien ,de voir en l’Europe un « eldorado », ? qu’a t’on à perdre quand l’on ne possède plus rien ?
n’est il pas plus simple de ne pas envier l’assiette du voisin lorsque la sienne est bien remplie ?

aujourd’hui, au hasard de mes pérégrinations sur le net, je tombe sur cet article d’une qualité exceptionnelle:

La mondialisation du droit : vers une communauté de valeurs ?
par Mireille Delmas-Marty de l’Académie des sciences morales et politiques
dont voici le lien:

link:
www.canalacademie.com/La-mondialisation-du-droit-vers.html



si vous avez un peu de temps, soit 34 minutes, écoutez cette intervention qui est, et c’est appréciable, très abordable pour le commun des mortels, et qui permet, à mon humble avis, de réfléchir dans le recul à des problèmes graves et excessivement complexes, offrant un nombre de variables déroutants, et liés directement à la diversité culturelle, religieuse, économique de l’humanité ....
( le discours étant long et très touffu, vous pouvez intervenir pour avancer  à votre convenance vers certains passages si vous n'avez ni le temps, ni la patience ....)

je suis en véritable admiration devant des personnes qui sont capables de débattre de ces problématiques humaines aux enjeux se calculant en millions de vies, en ayant assez de recul pour « dépassionner » le débat et avoir cette sagesse qui consiste à exposer problèmes et solutions, sachant que certaines de ces solutions relèvent de la pure théorie et resteront sans nul doute de très belles utopies.

j’ai conscience de la lourdeur de cet article.
je sais que nous n’atteindrons sans doute jamais la perfection qui reste un graal car la complexité de l’humain est sans fin.

Mireille Delmas-Marty conclue son intervention sur la notion de « finitude », j’ai peut être tort, mais il me semble qu’en effet, là est tout le noeud, l’humain est confronté à sa propre finitude.
internet, l’accés à tout ou presque dans l’immédiateté, les capacités de stockages des informations ( ... ) nous confrontent chaque jour un peu plus à notre « finitude » s’opposant à la notion d’infini.
il semblerait qu’aujourd’hui, on ait l’impression de toucher du doigt ce qui est et restera hors de notre portée par essence : l’infini.
(ne plus vieillir, ne plus mourir, l’immortalité, la possession sans fin, sans frein .....etc. ...)

je ne sais pas vous, mais moi, tout cela me donne le vertige et m’interroge avec beaucoup de profondeur.
faillite du communisme, faillite du capitalisme, misère, effet de serre, pollution, avenir incertain, héritage à offrir aux générations futurs .....
aujourd’hui, quelle peut être, RAISONNABLEMENT, la ou plutôt les réponses à offrir à l’HUMANITE ?
n’est ce pas de notre responsabilité d’humains que de tenter de nous en approcher ?

pour conclure sur une pointe d’humour donnant le vertige mais relativisant l’infinitude de la pensée en rapport avec la finitude de notre existence:

quel est le point commun entre l’infiniment  grand et l’infiniment petit ?

le VIDE....

et enfin, comme dirait Michel Denisot dans les guignols :

« heu, excusez moi !!!! »



Repost 0
Published by isabelle cassou - dans humanisme
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 21:27





 

encore une cause dans laquelle s’impliquer afin que le monde soit meilleur:


je vous propose cette fois de demander la liberté pour Aung San Suu Kyi 

ainsi que d’autres prisonniers injustement enfermés en Birmanie


voici un lien afin d’aider à cette libération et afin que l’ONU en fasse une réelle priorité ...

 

http://www.avaaz.org/fr/free_aung_san_suu_kyi/?cl=240078354&v=3350

 

internet n’est pas qu’un lieu de passage ludique, il est aussi un moyen simple et efficace de faire savoir ce que l’on estime injuste et inqualifiable.

jamais plus , nous ne pourrons dire , je ne savais pas ....

Repost 0
Published by isabelle cassou - dans humanisme
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 18:21







je vous invite aujourd’hui à aider ce monde en incitant la France à abandonner les armes nucléaires
de concert avec les présidents américains et russes
voici l’adresse d’un lien pour signer une pétition allant dans ce sens :


link avaaz.org

si nous réclamons cette grande avancée pour maintenir la paix,
peut être l’obtiendrons nous !!!!!

ou restons dans l’immobilisme et pleurons ....
j’ai assez pleuré pour ma part.





Repost 0
Published by isabelle cassou - dans humanisme
commenter cet article
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 10:34








Six milliard d’autres : projet mené par Yann Arthus Bertrand

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous un merveilleux coup de cœur, une magnifique initiative qui permet d’avancer vers l’humain.

Si vous avez la chance de venir à Paris, au grand palais, vous vous rendrez dans un premier temps dans un lieu unique, une gigantesque pièce surmontée d’une verrière remarquable.

L’espace est énorme et la manière originale de présenter cette expo exceptionnelle, donne à l’ensemble une convivialité  peu habituelle.

Attention, l’expo cesse à Paris le 12 février, faites vite, un détail le prix est très raisonnable.

 

Pour moi, cette aventure tournée durant environ cinq ans est avant tout un très beau projet humaniste.

 

Au temps de la communication ultra rapide se crée un lieu où chacun peut dire, dire son ressenti, dire en étant écouté simplement, sans jugement.

 

C’est une très belle aventure humaine qui va se poursuivre, car l’expo va partir à travers le monde

 Je vous invite à partager sur le site internet parce que c’est l’occasion ou jamais de parler.

 

http://www.6milliardsdautres.org/

Combien de fois avons-nous refait le monde entre amis en finissant la soirée sur un : « rien ne changera jamais ».

Je pense sincèrement que ce genre d’initiatives peut faire avancer les consciences, pour cela il faut dire, oser dire, participer.

 

Quelques mots de Yann Arthus Bertrand

« Ces rencontres nous provoquent, nous touchent, nous poussent à nous remettre en question à notre tour  car les Autres sont autant d’individualités qui nous ressemblent et en même temps nous enrichissent par leur différence, par les réflexions et les perspectives qu’ils nous ouvrent. »

 



Repost 0
Published by isabelle cassou - dans humanisme
commenter cet article

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis