Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 23:32

Je partais avec l’idée de voir une grosse farce aux ficelles faciles, quelques franches rigolades et pas de questions à se poser. Que nenni, rien de tout cela, la farce est aigre douce et vire même assez vite à  l’acide. Misogynie ? Toutes les critiques le crient  haut et fort, uniquement parce que les vieux poncifs ont la vie dure et que dans l’histoire, ce sont les hommes qui tiennent les bourses, tandis que leurs bourses plus charnelles, elles, se remplissent.  Sur ce, le rôle de la bourgeoise qui profite de la situation n’est guère reluisant. Ce film me laisse un gout amer dans la bouche parce que  je n’ai pas envie que l’on me montre cette médiocrité, cette vulgarité de sentiments, cette mascarade économico-amoureuse.  A se demander d’ailleurs si homme et femme sont faits pour vivre ensemble ? Une chose est sure, je le conseille à tous ou toutes les célibataires, quel plaisir devant tant de faillite conjugale de rentrer chez soi et de se plonger avec délice dans un grand lit moelleux où rien ne troublera son sommeil !!!!

Il n’y a pas l’ombre d’un bon sentiment dans ce film, il est désolant et bien qu’il soit le reflet de bien des couples, cette satyre décapante est navrante, elle démolit, démystifie, n’apporte rien. Est-ce le rôle d’une comédie ? Je ne sais, en tout cas, j’ai envie de dire, remboursez, ce n’est pas cela que j’attendais. Pour la première fois de ma vie, j’aurais pu sortir avant la fin tellement la bande annonce est trompeuse. Je n’étais pas dans l’état d’esprit convenant à ce film et j’en sors avec la migraine et une légère nausée (mais bon, c’est sans doute les anti-inflammatoires ! lol).

 

 

Repost 0
Published by isabelle - dans les bof !!!!!!!!!!
commenter cet article

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis