Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 19:31

 

 

 

 

http://petitemimine.p.e.pic.centerblog.net/6b1c4183.gif

 

 

LES FEUX DE L'AMOUR AU NET

 

Le «pas contrariant» :

LUI: hello, bisou

MOI: kikou u

LUI: où te caches tu ?

MOI: heu, chez moi !

LUI: sourire et que recherches-tu ?

MOI: l’amour , bien sur, celui avec un grand A

LUI: moi aussi bb

MOI:  génial, quel zeureux zazard !!

LUI: nous pourrions nous appeler

MOI: nous pourrions le faire, oui, nous pourrions le faire !!!!!

Plus de réponse .....

 

Il n’aimait peut être pas le sketch de Francis Blanche et Pierre Dac ...

Dommage, il m’appelait déjà bb , c’était  pas trop chou !!!!! Mdr

 

 

 

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans les feux de l'Amour au net
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 18:02

 

 

 

 

 

http://corsi.c.o.pic.centerblog.net/779k1u82.gif

*

 

 

 

J’avais créé, il y a bien longtemps, une rubrique appelée:



LES  FEUX DE  L'AMOUR AU NET

 

 

Elle consistait à vous raconter quelques dialogues de haute portée intellectuelle et philosophique avec des messieurs sur un site de rencontres sur le net.
Je l’avais abandonnée n’étant guère présente sur ces sites ces derniers temps.
Ce weekend , un fait de ma vie personnelle, m’a incitée à y repointer mon nez.

Voici donc, quasi brut de cueille quelques dialogues frisant parfois le surréalisme.

Commençons par le classique: DROIT AU BUT

Lui: BONJOUR
À noter la majuscule qui signifie la plupart du temps suis au boulot , je navigue sur ce site histoire de...


Moi: bonsoir


Lui: ENCHANTE


Moi: moi zossi
Histoire de lancer le truc de manière sympa


Lui: CALINE?


Moi: hé bien, pas de perte de temps en préliminaires, hein ?


Lui: RIRE


Moi:  Et vous trouvez ça drôle ? Lol
En référence à un humoriste fort connu


Lui: OUI


Moi: bon, d’accord, parfait !
Un rien agacée , j’dois bien le dire


Lui: MON AGE VOUS DERANGE?
Il a environ 12 ans de moins que moi, pas tout à fait cougard qui fait les sorties de maternelles, tout de même !


Moi: s'il n'y avait qu'ça, mon pov' monsieur !
J’essaie désespérément de faire passer l’message, mais ...


Lui: ???


Moi: mdr ! aller bonne soirée et mes amitiés à  Germaine ... heu enfin à qui vous voulez ...


Si vous aimez et si vous êtes très sage
Une suite très bientôt ....

 

 

*Toute ressemblance entre cette pin-up et moi serait tout à fait

fortuite,involontaire et excessivement improbable !

 

 

 


Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans les feux de l'Amour au net
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 11:00






 
Me revoilà partie à la recherche de la perle rare sur sites de rencontres et consorts ….
Je vous livre tel quel, le charmant dialogue qui suit, afin que vous perceviez bien les jeux de séduction qui ont cours sur la toile.
Je confesse avoir par moments forcer un peu le trait afin d’amener le dialogue vers ce que je savais inéluctable…
Je compte sur vous pour me dire ce que vous pensez de cette charmante caricature que, pour ma part, j’ai trouvé absolument délectable.
 
Je suis : « une futée futile », bon, d’accord, c’est un peu provoc, mais bon, faut être un minimum « vendeur », tout de même !!!
 je n’ai pas de fiche, incognito ….
 
Je vous dresse un portrait rapide de : «  hom esthète », 54 ans, divorcé, vit en couple
Voici son texte de présentation : « homme plutôt inspiré, joyeux, vif, sensuel, tendre, séducteur, souriant/vivant seul une partie du temps seul, l’autre en couple (liberté de part et d’autre sous réserve de discrétion pour relation)/cherche une relation  discrète… intense, suivi ou éphémère, avec une femme inspirée, fine d’esprit, voluptueuse, douée pour le plaisir, aimant  initiative partagée pour moments divins »
 
Prometteur, n’est-ce pas ? Il ne me décevra pas …. rire
 
Voici donc reproduit fidèlement notre dialogue :
 
Lui : hello !
Moi : Hello vous
Lui : quel doux vent vous porte ici ?
Moi : une légère brise d’été, une de celle que se disputent chaleur et fraîcheur à l’orée de la nuit …
Lui : Sourires, me direz-vous un peu qui vous êtes et si  je peux vous correspondre ?

 
À cet instant j’en avais déjà conscience, , me voilà en présence du vieux beau qui met volontairement une photo en noir et blanc bien plus flatteuse, use discrètement de l’anglais pour faire plus « in » et nous la joue séducteur, mais voilà … va-t-il suivre ?
 
Moi : je suis une femme de 48 ans, me promenant au gré du mot, me correspondre ? Dites-vous, qui sait ? Vous mots le dévoileront assez sûrement au fil du dialogue…
Lui : Des mots sans regard, sans voix, sans geste, se suffiraient à eux-mêmes ?
Moi : certes non, ils ne sont qu’une ouverture à une symphonie plus « palpable »
Lui : je suis en couple à mi-temps, est-ce rédhibitoire ?

 
Où vont donc se loger, en ces temps de crise, les temps partiels ? Cela me laisse rêveuse...
 
Moi : Oui, bien sûr, je ne suis guère adepte de back street… A priori…

 
Ben oui, moi aussi je parle anglais, on n’est pas toutes des crétines « has been » et merde !!!!
 
Lui : les grands mots ! Ma vie est  discontinue comme toutes d’ailleurs
 
Heu, avissssssss à la population, que ceux qui comprennent le sens caché de la phrase et son rapport avec la choucroute,  me fassent parvenir, Svp, une traduction dans le texte.
Merci !
 
Moi : bien plus que des mots, juste des maux passés, faut-il réitérer les mêmes erreurs ?
Lui : comme vous le sentez, je vous aurais aimée plus légère mais pas grave
Moi : légère faute de l’être au propre, je sais parfaitement l’être au figuré, je n’ai fait que répondre spontanément à votre interrogation… Sourire

 
On notera au passage, l’allusion fine concernant mes rondeurs, qui restera lettre morte…
 
Lui : n’auriez-vous pas envie d’évasion légère et tendre ce soir ?
Moi : sans doute pas assez pour quitter mon doux chez moi
Lui : alors invitez-moi, sourire ! Je suis très délicat et civilisé
Moi : je n’en doute pas une seconde, je vais pourtant m’abstenir …
Lui : Et voilà comment l’esquive interrompt le charme, quel dommage avouez le !

 
Vous noterez, là encore, au passage, que ma gentillesse naturelle ne remet absolument pas en cause, le charme qui semble d’évidence se dégager de cet homme, à ses yeux s’entend, entre autre, et c’est déjà pas si mal !!! selon le Vieil adage que l’on est jamais mieux servi que par soi-même !!!
 
Moi : je le confesse aisément… Sur ce vous semblez habitué aux conquêtes faciles !!!
Lui : pas du tout, pas de conquête, une envie partagée de prendre le risque de ne pas prendre celui de se manquer, alors que cela semble si attirant
 

Cré vin dieu !!!! Comment puis-je résister ?
 
Moi : Tout ce qui brille n’est pas d’or… Pas de séduction ou guère, juste des états, trop prosaïque pour moi, en gourmande revendiquée, j’aime que les choses  soient amenées avec esprit, délicatesse, sans cette urgence qui transpire par delà votre envie ….
Lui : pourquoi me faire un tel procès d’intention, vous vous trompez du tout au tout c’est  «unfair »
 

Bon alors, là, à cet instant présent, je me morfonds de honte à oser laisser supposer que l’esthète put être hormonal … oops !!!!
 
Moi : pas de procès, qui serais-je pour vous en intenter un ? Je traduis tout aux plus mes impressions, un  rendez-vous se désire à deux, en l’instance, non ?
Lui : bien sûr, je vous propose de se rencontrer, rien de plus à cette heure, sinon l’envie d’avoir envie, mais pas de hâte pour quoi que ce soit d’autre

 
Ah bah voila fallait le dire tout de suite, il veut juste venir à la maison et jouer au  scrabble, suis-je bête ! Pour un peu, j'aurais l’esprit mal placé !
 
Moi : et je vous réponds que je ne suis pas tentée à cet instant !
Lui :  Je comprends fort bien ! Peut-être ne nous reverrons-nous jamais… Seule vous pouvez en décider ! ce pouvoir est tentant, illusoire
Moi : je ne me berce pas d’illusions, rassurez-vous… Et ne prétend détenir aucun pouvoir… J’ai passé l’âge de ce genre de « ficelles » , rire !!!!
 

Trop fort !!!!! Qui pourrait être assez idiote pour relever ce genre de défi d’adolescents retardés ??? « Attention, le grand méchant loup va disparaître, et le chaperon rouge va se retrouver toute seule !!!!! » morte de rire !!!! Il me prend pour une conne ….
 
Lui : alors nous allons nous perdre de vue ! M’enverriez-vous une photo ?

 
Lui envoyer, convenez en, ne rimait à rien, si ce n’est que je présageais déjà la suite et m’en délectais d’avance …. Gnar gnar gnar
 
Moi : sur ma fiche, tomate …. Histoire de vous rassurer… Rire
Lui : fiche ici, je vais aller voir par curiosité sympathie !

 
Qu’il est mimi, mais qu’il est miiiiiiiimiiiiiiiiiiiiiii !!!!! ptdr
 
Moi : j’aime prendre l’autre à son propre jeu et éveiller la curiosité c’est, comment dire… Stimulant et redonne ses lettres de noblesse à une belle séduction, faite de mots puisqu’ici c’est notre seul atout… Ne m’en voulez pas, j’aime les mots…

 
Avouez que je suis d’une patience à toute épreuve, je caresse dans le sens du poil et fait montre d’une gentillesse sans borne ….
 
Lui : je les aime immensément aussi
Lui : je crois que vous êtes trop ronde pour moi, hélas !
Moi : voyez, vous êtes rassuré ! Sourire… Pour ma part, je n’ai jamais confondu l’être et le paraître… Mais cela n’engage que moi… Et me permet d’offrir sans a priori d’ordre secondaire plaisir et volupté à  qui sait les recevoir … sourire
Lui : bla-bla-bla… Il est des gouts, des tropismes,… Ne saturez pas l’espace de mots pour refuser  que j’aie des préférences… Bonne soirée

 
Piqué au vif semble-t-il !!!!! Je m’amuse de plus en plus ….. le voilà qui monte sur ses grands chevaux et me donne dans le ronronnant, histoire de ne pas perdre la face …. Rire
 
Moi :  damned !!!  je ne refuse rien, je n’ai à aucun moment prétendu vouloir vous rencontrer ! sourire… Douce soirée
Lui : OK
 

Bon d’accord, je confesse que ce qui suit eut pu être évité, mais je n’ai pu résister à ce plaisir  de continuer à provoquer "l’homme" dans toute sa belle splendeur.
O.K. O.K., je suis incorrigible, « shame on me » (honte à moi ) comme dirait l’autre !!!!
Mais, bon, heuuuuuuuu,  après tout, il me fallait bien une jolie chute à vous raconter, héhé, pensa-t-elle perfide !!!!
 
Moi :  Un vrai délice, merci pour ce dialogue… Sourire
Lui : double edged statement

 
Que faire ? devant cette si belle superbe  ....
Je décide d’enfin dévoiler ma pensée, plus rien à gagner en répliques sages et mignonnes, se voulant dupes et naïves….
Les jeux sont faits… Rien ne va plus…
 
Moi : une véritable et sonnante  caricature ! rire
Lui : ah l’amertume, c’est irrésistible
Moi : ne soyez pas ridicule cher homme, relisez,… Mais aller, je suis  bonne joueuse, je vous laisse le dernier mot, je sens que vous en mourez d’envie… lol
 

Il n’a pas répondu !!! na ! voilà !
(éclat de rire)





Repost 0
Published by isabelle cassou - dans les feux de l'Amour au net
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 15:09













Les feux de l'amour au net (2)
 
Me plaignant à ma psy de mes déboires sur le site de rencontres que je fréquente, elle me fait judicieusement remarquer qu'il ne serait pas stupide d'essayer celui qui se veut actuellement, garant d'un certain sérieux.
Je m'étais inscrit il y a quelque temps, pour la modique somme de 60 € pour six mois,  reconnaissez que c'est honnête, sur le site à la mode : « mythique » (le voilà tout d'un coup bien prometteur, sourire).
Le résultat étant pour le moins médiocre, en fouillant de ci ,de là, me voilà pleine de courage et d'entrain remplissant un long et fastidieux questionnaire qui permettra au site de calculer de manière on ne peut plus scientifique et mathématique, mon taux d'affinité avec mes congénères masculins.
Et me voilà soudain, littéralement inondée de multes e-mails me vantant des taux d'affinité pour le moins alléchants, me proposant une liste impressionnante d'hommes sérieux et honnêtes cherchant fortune ( …le long du chemin ….) dans les méandres de la toile.
Dans ma grande naïveté et sans doute dans une certaine excitation du moment, je me suis dit que décidément, les mérites de ce site n'étaient pas usurpés.
 
Voici un aperçu de ma fiche :
 je vous passe les détails techniques qui, bien sur; n'ont pas changé depuis le premier épisode de l'histoire et ne vous livre que le contenu de l'annonce:
 
"je suis une grande fille revendiquant force et faiblesse;

j'aime la vie, les fleurs, le parfum délicat d'une rose, un tableau de Renoir, un air de jazz, l'antimilitarisme, la lumière du soleil couchant sur Paris, capter l'autre du regard, la non violence, la plongée, les ceussssss qui ont gardé leur âme d'enfant, les généreux, la compassion, la finesse d'esprit, les causes justes, le toucher de la soie, l'Amour, la passion, , écrire, apprendre, découvrir,lire, être sur le chemin ....
je n'aime pas, les cons sachant que l'on est clairement toujours le con d'un autre, les blasés, les je sais tout, les détenteurs de LA vérité, les vulgaires qui ne le sont que sous prétexte de l'anonymat de la toile, les fanatiques, les méchants, les violents, la tête de veau (ça a son importance !!!!), les malhonnêtes, les beaufffffs, les menteurs, les manipulateurs.
les rêves ne sont pas la vie, je ne cherche pas un rêve, mais une belle réalité tangible qui prendra le temps de s'écrire au fil du temps, sans hâte ..."

 
Je pars donc l'âme enjouée et le cœur en liesse à l'attaque de ma boîte de réception prête à découvrir sans nul doute des hommes motivés, plein de la meilleure volonté afin de trouver la célèbre et trop fameuse : âme sœur ou, c’est selon, la non moins recherchée : perle rare.
je me rends compte, un peu surprise, que mes 60 € pour six mois, ne sont absolument plus d'actualité sur ce site qui est certes la continuité du premier, mais qui d'un point de vue purement pécuniaire revendique sa totale autonomie , soit : trois mois minimum d'abonnement pour la modique somme de presque 40 € par mois en un seul prélèvement.
Dans un premier temps,  je fulmine, et subodore un procédé commercial qui sent le parfum nauséabond de la gentille arnaque.
Ne m’estimant pas stupide, j'essaie de contourner la difficulté et tente  une résistance de principe. Inutile de vous dire que faute d'être une dinde, il m'a fallu me rendre à l'évidence, si je voulais utiliser, donc me donner toutes les chances de trouver la susnommée perle rare, il me fallait être le dindon de la farce, et surtout : payer !!!!
 
Au milieu de toutes les belles propositions reçues, se trouve un homme dont voici à peu près le résumé de la fiche :
divorcé, cinquantaine, vantant sur son annonce la recherche d'une belle et durable histoire, je vous fais grâce du niveau d'étude de la profession et des revenus (non, non, vous ne rêvez pas, on peut clairement à l'anglo-saxonne afficher ses revenus ! moi, je dis, vive la transparence !!)Impasse encore sur les langues parlées,  la religion et le niveau de pratique, l'homme se dit satisfait de son apparence (élégant, charmant , sexy et un peu sportif aussi…bref  bien sous tous rapports!), il n'annonce aucun animal exotique domestique ( si, si, détail non sans importance par la suite), il est européen, ces goûts ne sont clairement pas antagonistes aux miens, le taux d'affinité approche gaillardement les 70 %, il habite en région parisienne. Bref, tout se présente pour le mieux et les quelques mots qu'il m'envoie en guise de bienvenue m'autorise à lui répondre voire même à solliciter, a priori, une possible rencontre.

Voici dans les grandes lignes, le mail que je reçois, émaillé de cinq ou six photos d'un homme bien sous tous rapports (si, si, je vous jure, enfin moins bien que celui vanté précédemment, mais quelques restes plus nuancés persistent ...), jouant visiblement le rôle d'un homme d'affaires, cossu, genre : « moi en peignoir à l’hôtel, moi en maillot au bord de la piscine de l'hôtel, moi dans la chambre d’hôtel avec les valises, moi au bar de l'hôtel ,moi en bas du grand escalier d'un hôtel... »(hélas, je vous prive par souci pour l'anonymat d'un ivoirien canadien d'un grand moment !!!!)

Objet : ton correspondant
« Bonjour Isabelle, excusez-moi si je me permet de vous tutoyer.
Je te remercie d'avoir répondu à ma demande de contact. Sur le site je n'ai pas suffisamment de détails me concernant car je n'aime pas trop parler de moi au publique (….) (S'en suivent, relation solide et durable, confiance, partage, respect mutuel, complicité, amour vrai sincère, « tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. », et soudain, alors que rien ne pouvait le laisser présager, nous entrons dans la cinquième dimension :) « mon prénom est : Boisvert (ah oui ? heu, c'est original ! ), je suis Ivoirien  d'origine canadienne (bin, moi non plus j’y vois plus grand-chose…), j'ai travaillé 15 ans au trésor de Côte d'Ivoire où j'étais responsable de gros budgets, j'ai démissionné,  il y a quelques jours pour raisons professionnelles (ah bin, zut, alors, ça c'est ballot !!!!)  Je mesure... Je pèse...''et oui, nous revoilà à la foire aux bestiaux ! on y échappe pas: des chiffres! des chiffres !!!) , je voyageais beaucoup à cause de mon travail puis je sais que tu me croyais en France ( bin, oui, heu c’était écrit sur la fiche, genre « sur les chiottes, y a écrit martini «  oops, excusez ma vilaine trivialité ,), il y a peu de temps j'ai fait une semaine en France, j'étais allé pour un séminaire. C'est là bas je me suis inscrit sur ce site dans le but de trouver une femme sur place avec qui j'allais correspondre mais ça n'a pas été facile d'ailleurs j'ai eu la réponse de personne, tu es la seule personne avec qui j'échange en ce moment  ( bin ça, tu m'étonnes je comprends pas pourquoi !!!) et je compte de  te rencontrer si tout se passe bien entre nous. J'aime le cinéma ,la lecture, la cuisine ,(patati patata )….. Je suis sensible, généreux, rêveur mais j'ai la tête sur les épaules ….. Pour être franc, je recherche une femme sérieuse qui m'aimera,  qui voudrait vraiment vivre une bonne relation à long terme, (patin couffin )…. Je n'ai pas trop le temps de me connecter car je suis en train de chercher à refaire ma vie sur un autre domaine d'activité je cherche même à quitter la Côte d'Ivoire pour installer dans un autre pays (bla-bla-bla )….. Sache que la distance n'est pas un obstacle pour moi je me déplace partout dans le monde (ouf! bin là, suis rudement rassurée !), je suis prêt à quitter définitivement la Côte d'Ivoire car elle n'est  plus un pays stable et ne me convient plus. Pour l'instant j'attends avec impatience de tes nouvelles pour en savoir beaucoup sur toi, ton vrai nom... ( bin tiens !!!!) Et avoir plusieurs photos de toi ( pas de souci, j’en parle à mon ch’val !!!)»
dans un souci, d'à la fois, neutralité et objectivité, j’ai tant bien que mal essayé de vous restituer l'élégance de la syntaxe et l'orthographe des mots ….
 
Voilà  un de mes premiers mails sur un des sites les plus sérieux ayant pignon sur rue ou plutôt sur net, un chose est sure et  indéniable : il est mythique !!!! mdr





Repost 0
Published by isabelle cassou - dans les feux de l'Amour au net
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 22:51








Ce soir, j’inaugure une nouvelle rubrique :
Amourettes sur le net ou les feux de l’Amour au net
Etant une célibataire endurcie et quelque peu empêtrée dans mon travail, j’ai pratiqué fort longtemps l’abstinence affective,  prétendre qu’alors ce fut le grand drame de ma vie serait mentir, vivre sans Amour,  un de ces Amours bancales, ou vaille que vaille et coute que coute on croit devoir s’investir pour être en conformité avec l’idée de la normalité de la vie en société (respirez ….lol) ne fut pas un grand sacrifice.
Je l’ai déjà clamé haut et fort, je ne suis pas une « laveuse de chaussettes » (pour preuve d’ailleurs, un commentaire sur la paire de chaussettes photographiée, il y a peu ____ rire) , je n’attends et n’ai jamais attendu après un homme pour vivre et vivre somme toute assez bien, en respectant de plus en plus mon rythme, mes envies, mes gouts.
Je revendique chaque jour un peu plus mes forces, mes failles, mes faiblesses, je ne pratique pas pour autant l’immobilisme, bref je m’égare, comme d’hab ….
Il y a quelques années, j’ai fréquenté un site de rencontres sur le net et j’avoue m’y être amusée un bon moment, j’y ai trouvé tour à tour : aventures, jeux, deuxième adolescence à plus de quarante ans, le démon de midi à minuit, une liberté de ton, sensuelle et sexuelle, une revanche bonne enfant sur ma belle éducation judéo chrétienne  Etc.  Etc. …. Jusqu’à y trouver l’Amour, le grand, le vrai, le tatoué, zut, je m’égare encore ….
Enfin, voilà, je garde des souvenirs absolument inouïs de certains dialogues ou rencontres, je vous raconterai peut être … un jour …. Les feux de l’amour au net …

Etant, comme vous le savez, à nouveau libre et ayant en bonne patiente opéré un deuil que je qualifierai d’honnête, je ne vais tout de même pas rentrer dans les ordres et me morfondre ma vie entière, me revoici me revoilà sur le marché ….
Je repars bille en tête, sur le même site, certes bien plus rodée et débarrassée sans nul doute de ma dose d’optimisme et de naïveté romantique qui m’habillait encore il y a six ans … quoique …. S’en défait-on jamais ? Cela reste à prouver (sourire).
Je serai assez tentée maintenant de vous livrer une liste non exhaustive de comportement type masculins, d’hommes en rut pour la plus part, voire en manque, bref pour le moins tourmentés par ce qui mène le mâle : l’hormone.
Je ne le ferai pas, non, non, n’insistez pas, c’est hors de question, je préfère vous distraire un peu avec de vrais dialogues.
L’idée de faire comme un homologue masculin, une jolie liste de tableaux hyper chiadés, de notations d’une complexité sans fin, calculée sur des critères sérieusement établis soit :
. couche t’elle ?
. couche t’elle le premier soir ?
. couche t’elle bien ?

Si, si, je vous assure, un classement très sérieux sur les capacités de la dame à … enfin vous voyez quoi ….mais bon  devinez, lisez entre les mots, faites preuve d’imagination (un brin salace, il faut en convenir), mon  site est tout public et je ne voudrais pas écorchés les pupilles de mes chers neveux en étalant des termes techniques connotés qui bien évidemment ne franchissent jamais le seuil de leurs bouches chastes et bien élevées …( qui a des doutes ? )
Bref, je pourrais vous inonder d’histoires, plus ou moins sarcastiques, prouvant clairement qu’ils viennent de mars et nous de venus (si, si, je l’avoue, je ne les comprends que bien peu …. Et avoue à ma grande honte, après les avoir fréquentés des années durant un jeu de séduction professionnel  (mais heu, non, pas sur le trottoir, mais sur le bitume, à Rungis, dans le fief du primaire friqué, ahhhhhhh, ça n’ajoute rien à cet article, ni à mon récit, mais wouah , ça fait du bien de le lâcher, même des années plus tard …)) être dans la totale incapacité de comprendre des « je t’aime qui n’en sont pas », des « je suis bien avec toi mais », des « pas prises de tête » et autres friandises dont les homme tartinent leur vie à loisir ….
Mais, non, ce soir, je vais vous emmener vers un monde étonnant, où se pratique la séduction, pas celle de grand papa, non, celle d’aujourd’hui, celle qui se pratique sur la toile, mixant les générations dans cet incognito de fait, dans des mondes parallèles que certains qualifient de virtuels.
Bien, vous êtes prêts ?
Alors voilà, je vous dresse le tableau : je suis tomate cherche tabasco (un rien piquant, je le concède …. Je prends un peu le bâton pour me faire battre ….)
Je vous livre des infos sur moi en vrac : suis grande, ronde (sur ce pour une tomate, ce n’est pas un scoop ), cheveux blancs, courts, yeux clairs,  profession : maraichère, sports pratiqués : repique et plantation, Couleur préféré : le vert, livre préféré : les aventures du concombre masqué, revue  : le petit jardin, chanson  : la ronde des carottes, film : patate et jardin potager, chaine tv : planète, plat : jardinière ….
Si j’étais : un animal : une dinde bio, une plante : un melon pour me mettre au vert, mon endroit préféré : un jardin public et qui puis je admirer ? Mais oui, bien sur : une grosse légume ….
J’émaille ce portrait de quelques mots :
« Un joli hasard ? Un joli hasard ...
"L'Amour est le voile entre aimé et amant" disait Kkalil Gibran ....
Ce que je cherche ? Je l'ignore encore et tant mieux, mais si vous êtes un légume frais, simple aux saveurs douces parfumées des potagers sans secret, alors parlons culture, et peut être pousserons nous ensemble dans un bonne terre riche et fertile .... »
Et me  voilà sur les chemins charmants et escarpés de la séduction homme femme.

Je ne peux , à ce stade,  vous épargner le :
-    Bsr
-    Heu bonsoir, gare à vous, on a volé des lettres à votre clavier ___
-    Heu quoi, je comprends pas …. (le s à comprends est bien sur optionnel)
Qui reste un grand classique, dont certes on se lasse, mais qui caracole en tête du dialogue le plus probable.

Mais, bon, j’ai assez tourné autour du pot et vous ai abreuvé de généralités que vous pourriez considérer comme relevant de mon jugement que certains estimeront péremptoire (sans doute à raison ….car tout est affaire d’humeur du moment , il me faut en convenir .)
Cependant, avant de vous livrer la véritable substance de cet article je dois vous raconter un des dialogues de ce soir avec ….heu…. damned, j’ai oublié son nom, …, qui me demande mon style
-    ce à quoi je répons ne pas être sure d’en avoir vraiment un,
et qui voulant confirmation, me demande une description de mes vêtements du jour (soit : pantalon noir, tee shirt bleu, ballerines noires) me dit
-    et si vous rencontrez un homme ?
-    une jupe fendue, un chemisier transparent, et des escarpins de pétasse à hauts talons
-    ha oui, c’est vrai ?
-    bien sur, en douteriez-vous ? chiche
-    non, non, mais dites moi, c’est vrai ?
Et là, à cet instant précis, sans trop savoir pourquoi, vous viens l’image du loup de Tex Avery avec ses yeux exorbités, sa langue qui se déroule …. Et en même temps un message subliminal s’écrit dans votre cerveau, concernant les tâches à faire : inscription aux « chiennes de garde » ou à « ni pute, ni soumise », on n’y peut rien, c’est l’instinct ….

J’abandonne le bien triste méchant loup pour un « homme très homme » , genre la bonne cinquantaine très tassée, grand,  dont la photo laisse apparaitre un physique non désagréable au premier abord , qui vous offre en guise de découverte , un joli laïus concernant une vie active par trop remplie par le passé, qui par mimétisme vous le rend fort sympathique car après tout, vous aussi, vous avez déjà donné …
Mais, oui, aller, cette fois nous y sommes, voici les mots très exacts de notre dialogue :
Par souci de véracité, rien n’est corrigé, les mots sont réellement ceux qui ont été tapés par les deux protagonistes :

Lui: homme elegant bien ds sa masculinité ici pour créer rel complice avec femme tres femme et vs?

Moi : j'ai bien peur de n'être que femme, et ne pas cultiver le superlatif en la matière, ce qui n'enlève rien à ma féminité qui est un état d'être

Lui : faut m'en dire plus:!!style?look???

Moi : grande, aux courbes rondes et harmonieuses, cheveux presque blancs par coquetterie, yeux clairs voire limpides, femme dans l'âme, qui ne se berce pas de paraitre

Lui : beau debut    courbes rondes çà veut dire quoi exactement?

Moi : mais cher homme, très exactement ce que cela suggère, n’essayez pas de me soutirer des chiffres, nous ne sommes pas à une foire aux bestiaux, que diantre  sourire

Lui : l'image manque!!! une femme ronde ou pulpeuse ou des formes de femme??

Moi : ok ok je vois .... un obsessionnel !!!! bonne soirée
( on notera, en l’instance mon infinie patience et le fait que ne cherchant même pas à polémiquer, je n’ai nullement revendiqué mes formes de chameau, hippopotame ou quelconque dinde se substituant bien évidemment à mon corps de femme …. )

Lui : tiens une complexée??

Moi : que nenni cher monsieur, mais assez "fine" et rodée à l'autre  pour repérer rapidement et opérer promptement un "tri sélectif", je suis une grande fille, n'ayant nullement l'intention de m'embarrasser de ce qui ne me convient pas, c'est d'ailleurs me semble t'il le but de ce lieu, n'est ce pas ? Bonne pêche ou mauvaise pioche, ainsi se construit le jeu !!!!


Bin, vous savez quoi ? Il ne m’a rien répondu …..( grand éclat de rire )


Voilà, si mes aventures amoureuses au net, vous amusent, je vous raconterai très fidèlement, les plus ….. Divertissantes.




Repost 0
Published by isabelle cassou - dans les feux de l'Amour au net
commenter cet article

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis