Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 03:06

 

 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/682229carcassonne09323.jpg

 

 

Cette soirée fut agréable.
L’entrepôt, lieu culturel parisien, atypique,
Nous  sommes le premier mardi du mois.
Ce soir, c’est scène ouverte slam.
 
Les mots s’exposent, explosent, se posent,
 Jolis, tendres, amusants, drôles, tristes,
 Rythmés,  avinés, slamés, déclamés,
Poèmes à  structure, monocorde lecture,
Délire rimé, prose libre et insensée.
Chacun y va de bon cœur
Chacun ouvre son cœur
Exercice de tous styles
Les mots se distillent
-Où es tu ?
-Dans une petite fourmi
 -Impossible, tu n’y rentrerais pas
Tu es trop grand
Un petit délire…
Pas cap ?
Sur un simple carnet
Imagination débridée
Quelques mots griffonnés
Et la farce est née
Récit d’un dialogue
Pour commencer la fable
Il me faut trouver l’épilogue
Pour parfaire la blague
Et, là, seule, sur cette scène
Ils sont revenus
Sans tambour, ni trompette
Mes mots limpides et nus
Pas question de les écrire
Cette fois,  il me fallait leur dire
Leur dire à quel point ces mots
Ont si souvent soigné mes maux
Ils me sont  connus ou inconnus
Ils entendent  la mélodie de mes mots
Ils pressentent   les inévitables  trémolos
Je les leur offre tels qu’ils naissent, émue
Je les sens m’écouter
Je reviens dans un lointain passé
Où j’aimais déclamer
Je me sens bien
Douce impudeur
De mots porteurs
Quel bienfait de les écrire
Mais quel bonheur de les dire
Oui, quel infini bonheur
De donner à mes mots
Ce que je leur aie refusé jusqu’alors
Une musique sombre et forte
Qui sans fard les emporte
A capella, dans le plus bel imprévu
Je les livre à des inconnus
Puis, je raconte la fourmi
Et son ventre bien rempli
Et salue …
 
Un moment hors du temps
Un moment où il se suspend
Un partage
Un bel adage
Les mots nous ont réunis
Magie de la poésie
Chacun repart  plus riche
Ici, personne n’est chiche
On offre humblement
Les pensées du dedans
 
Juste un moment au présent
Qui conjugue les cœurs
Eteignent les peurs
En décrivant les pleurs
 
Janvier 2015
 
Merci Jean Luc, ce fut une très belle soirée

 

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans poèmes
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 23:41

 

 

 

 

8_560121694_n.jpg

 

 

 

 

Moi qui aie si longtemps prétendu n’avoir peur de rien !

J’ai trouvé ma grande peur,
Mon pire ennemi,
Ma véritable terreur
Terrible agonie

LE NOIR

Ce noir qui,
Sans crier gare,
Envahit, grandit, colonialise
Je m’y égare
Je m’y vautre et m’enlise
Je le connais
Je le reconnais
désespérée
Quasi dévorée
Dans ce Noir absolu
Pas d’issue
Je lui ai donné un nom
MELANCOLIE
Descente sans fond
Plus d’envie
Plus d’allant
Bras ballants

Succession de petits bonheurs
Et de grands malheurs
Alternance de tristesse
Et de fade joliesse
Dans l’indifférence
Et l’errance

J’ai peur
J’ai peur du noir
D’un horizon blafard
Sans gout ni saveur

Pourtant, un jour
Je l’ai vaincu
Compte à rebours
Peu convaincue
Après la pluie
Le beau temps
Ce qu’il a détruit
Je l’ai donné en offrande
Aux vents d’autan
Parce qu’après l’hiver
Vient le printemps
Immuable vers

Hélas ce soir
Il reprend le pouvoir

Me voilà chancelante
Triste brimbalante
Craignant son retour
Au coin d’un détour

Plus de force
Puits sans fond
Il brise l’écorce
Accédant au tréfonds

Une petite lueur
Dans les mots
Ceux qu’on pose sur les maux
Sparadraps panseurs
D’une âme malade
En mélancolique ballade

Je regarde les cieux
Cherchant les étoiles
Que s’envole le voile
de ce noir pernicieux
Que brille la lumière
J’en fais ma prière.

 

 

  Wissous, le 9 avril 2014

Dans le silence de la nuit

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans poèmes
commenter cet article
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 01:43

 

 

 

 

poemevoyage.jpg

 

 

Wissous, le  31 Juillet 2012

Dans le silence de la nuit qui s'installe ...

 

 


 


Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans poèmes
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 12:08






Béatitude de l'étreinte

Origami de 2 cœurs

Nudité de 2 âmes

Homélie de 2 corps

Espoirs comblés

Union tendre et sacrée

                                                 Résurrection par Amour …

Mai 2009

 

Repost 0
Published by isabelle cassou - dans poèmes
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 13:18

poeme1ermai.jpg

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans poèmes
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:43

 

 

 

venisenuit.jpg

 

Le cerveau flotte
Les idées virevoltent
Ou est ce les idées qui flottent
Et le cerveau qui virevolte
Qu’en sais je ?
Les mots font leur solfège
Ils m’envahissent
Emplissent mes coulisses
Pesticides  du sommeil
Chrysalides de l’éveil
Alors que les mots s’agrègent
La nuit s’abrège
Alors que l’oeil fatigue
Le neurone danse la gigue
Le mot doit se coucher
Sur sa feuille de papier
Unique envolée
Aux encres mêlées
Gnossiennes et gymnopédies
Satie joue sa comédie
Délicates notes
Qui, dans l’air, flottent
L’idée qu’on cajole
L’esprit qui s’envole
Ou est ce l’esprit qu’on cajole
Alors que l’idée s’envole ...

Wissous, le 2 mars 2011
Au son d’un piano jouant du Satie


A toi et par toi, ma muse ...

 

 

Repost 0
Published by isabelle Cassou - dans poèmes
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 03:33

BAIGNEUSEAUXHORTENSIASnoirs

 

 

Rondeurs exquises

A l'aube d'un bel été

Fleurs d'un mois de Mai

...

Repost 0
Published by isabelle - dans poèmes
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 12:51


poemeamour



Amour
 
Je suis atteinte d’un mal
Que je pense incurable
Douces  bacchanales
Aux accents affables
 
Je t’aime
 
 
Adepte d’indépendance
La faiblesse me gagne
Ce mal n’est qu’arrogance
Aux accents de cocagne
 
Je t’aime
 
Sa puissance me terrasse
Avec une grâce sans appel
Qui le rend fort et tenace
Aux accents d’un gospel
 
Je t’aime
 
Il déplace des montagnes
Effrayante toute puissance
Qui balaye ma hargne
Aux accents d'obéissance
 
 Je t’aime
 
Certains crient au blâme
Puisqu’il ronge mon âme
Je suis pourtant sacrée femme
Sur l’autel de la flamme
 
Je t’aime
 
Etrange et délicieux mal
Où puissance et faiblesse
Dansent sur la musique d’un bal
Aux accents sans sagesse
 
Je t’aime ...
 
Wissous, le 19 Mai 2010
 
«Fulgurance» du mot au petit matin
Le doute laisse la place au mots doux
Comme le soleil revient après la pluie
Repost 0
Published by isabelle - dans poèmes
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 13:44

  http://farm5.static.flickr.com/4032/4540068977_9d6701742d.jpg

 

 
Je me lève,
Je lis mes mails,
Un message sur mon téléphone,
Une douche,
Je m’habille très vite,
Je descends l’escalier quatre à quatre,
Pas de courrier,
Je sors d’un pas rapide,
Je suis pressé,
Un peu en retard pour mon rendez-vous,
 

Et…

 

 

 

Pluie de printemps

 

 

 
Il vous faut un arbre
Si possible majestueux
Et un bon souffle scabreux
 Pourquoi pas tumultueux
 
Le printemps est important
Qui habille l’arbre de blanc
 
Il vous faut de jolis cieux
Si possible d’un bleu profond
Et un soleil lumineux
Accroché là haut au plafond
 
Le printemps est important
Qui habille l’arbre de blanc
 
Il vous faut de l’attention
Si possible rêveuse
Et un joli sac à émotions
Pourquoi pas songeuses
 
Le printemps est important
Qui habille l’arbre de blanc
 
Il vous faut un regard aiguisé
Si possible un brin poétique
A l’imaginaire immortalisé
Pourquoi pas prophétique
 
Le printemps est important
Qui habille l’arbre de blanc
 
Les blanches pétales, lentement
S’envolent au vent
Et  inondent  l’instant
D’une pluie de printemps
 

 

 

Wissous,  le 21 avril 2010
 
Le soleil  illumine la fenêtre
Un air doux pénètre
La musique s’égrène
Et les mots reviennent …
 
Que je les aime
 
A Toi …
 

Isabelle Cassou

 

 

 

 

Repost 0
Published by isabelle - dans poèmes
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 03:30

10-janvier-4527.jpg




Alors que le coeur virevolte
La raison en trouble fête
Vient semer un vent de révolte
L’amour ne se conjugue avec la tête

Alors que le corps exulte
La raison sans tambour, ni trompette
Sème ses pensées occultes
L'amour prend la poudre d’escampette

Alors que l'âme s’enflamme
Raison, il ne faut écouter
L’amour ne se nourrit de blâmes
Seuls, les sens lui livrent sa beauté ...

 




Wissous, le 31 mars 2010
Dans le silence d’une nuit venteuse

 

 

Repost 0
Published by isabelle - dans poèmes
commenter cet article

Un Peu De Moi

  • : dépressive utopiste: isabelle
  • dépressive utopiste: isabelle
  • : une dépressive redécouvrant le monde semaine après semaine ...Une humaniste qui revit. écrire pour vivre, vivre pour écrire .
  • Contact

Profil

  • isabelle Cassou
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir
  • une depressive idéaliste qui veut croire en l'humain, qui n'acceptera jamais la communication à travers la violence, la guerre. j'ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre de dire , d'écrire, le faire est un droit mais surtout un devoir

 

 

 

 

bricabracBLEU13.png

 

Chatouillis méningés

 

 

 

 

 

  Je ne peux pas dire

qui je serai demain.

Chaque jour est neuf

et chaque jour je renais.
Paul Auster

Les Vintages

En Musique ...

je grandis